Le directeur du Bureau régional multisectoriel de l'Unesco au département de Communication

 

Le Ministre de la communication, M. Rachid NDIAYE a reçu ce lundi 4 mars 2016 la Délégation du bureau Régional  Multisectoriel de l’UNESCO basé à Abuja(NIGERIA) conduite par Dr.Bènoit SOSSOU Directeur du bureau régional multisectoriel de l’UNESCO. La création de ce bureau fait suite à l’importante restructuration intervenue au niveau des bureaux hors siège de l’UNESCO.

Ainsi le bureau régional d’Abuja regroupe huit(8) pays dont pays francophones à savoir : le Benin, la Cote d’Ivoire, la Guinée et le Togo et quatre pays anglophones à savoir : le Ghana, le Liberia, le Nigeria et la Sierra Léone. Après sa nomination à la tête du bureau régional de l’UNESCO à Abuja, Dr Bènoit SOSSOU qui succède à Madame Hassana Alidou,a entrepris une tournée de prise de contact avec les autorités des pays concernés dont la Guinée pour impulser un nouvel élan à sa mission c’est dans ce cadre que se situe la présente visite de travail et d’amitié de Dr Bènoit SOSSOU en Guinée du 3 au 5 mars 2016.

C’est dans ce contexte que  Dr Benoit SOSSOU a exprimé sa compensation au peuple de Guinée qui a traversé les moments difficiles  près de deux (2) suite à l’existence de la fièvre hémorragique à virus Ebola. Il a mis cette visite à profit dans le cadre du renforcement de la coopération entre la guinée et l’UNESCO.

Dans le domaine de la communication, le Directeur du bureau régional multisectoriel a fait savoir son objectif de l’amélioration des médians pluralistes en Afrique de l’ouest, de faire des efforts de formation des journalistes du Benin, du Liberia et de la Guinée mais aussi le renforcement  de la liberté d’expression et de la protection des journalistes.

En réponse à cette intervention, le Ministre de la communication a porté l’emphase sur la modernisation des instruments de communication, selon lui qui est importante sur les équipements de travail et de diffusion.M.Rachid NDIAYE a  fait remarquer que la numérisation des archives est fondamentales en termes de conservation, car c’est la mémoire de tout un peuple. Il a termine son intervention en souhaitant un point de convergence avec l’UNESCO dans le cadre de la coopération.

L’audience a pris fin par l’engagement des deux parties de penser aux termes de références dans le cadre de l’organisation très prochaines d’un séminaire sur la communication qui sera organisé par le Département de la communication avec l’appui de l’UNESCO.

Amara Naby CAMARA

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire