Huit membres d'une même famille exécutés dans le nord des Etats-Unis

Huit membres d’une même famille, dont un adolescent, ont été exécutés d’une balle dans la tête au coeur d’une région rurale du nord des Etats-Unis, ont indiqué vendredi les autorités locales.

Le shérif du comté de Pike, Charles Reader, a indiqué lors d’une conférence de presse que sept corps avaient été retrouvés dans un premier temps dans trois endroits assez proches, puis un huitième un peu plus tard sur un quatrième site.

Il s’agit d’adultes à l’exception d’un mineur, a-t-il relevé, précisant que ce dernier avait 16 ans et que tous étaient membres de la même famille.

Aucun mobile ne semblait se dessiner vendredi.

Lors de la même conférence de presse, le ministre de la Justice de l’Etat de l’Ohio Mike DeWine a ajouté que chaque victime semble avoir été exécutée, chaque victime semble avoir été atteinte par balle dans la tête.

D’après les premières observations, (…) aucune des personnes n’a commis de suicide, a relevé M. DeWine, précisant que l’individu ou les individus (responsables de ces morts, Ndlr) sont toujours en cavale. Nous ne savons pas où ils sont.

Nous n’avons arrêté personne, a ajouté le shérif.

Plusieurs victimes se trouvaient dans leur lit au moment du drame. Deux bébés âgés de 4 jours et 6 mois ainsi qu’un enfant de trois ans ont survécu, s’est toutefois réjoui M. Reader.

Quelque 50 km séparent la première et la quatrième scène de crime, a indiqué le bureau du shérif.

Dans la matinée, M. DeWine avait annoncé dans un communiqué que les sept premières victimes avaient été retrouvées dans trois maisons le long de la route Union Hill dans le comté de Pike, à plus de 100 kilomètres à l’est de Cincinnati.

Il n’y a cependant pas de tireur actif présent dans le secteur, avait-il assuré.

Le lycée de la ville de Peebles, à proximité, avait été confiné avant que cette mesure de précaution ne soit levée, a rapporté WCPO, une antenne locale de la chaîne ABC.

Le gouverneur de l’Etat et candidat aux primaires républicaines pour la présidentielle John Kasich a estimé sur Twitter que cet incident était tragique au-delà de toute compréhension.

Les fusillades sont fréquentes aux Etats-Unis, où les armes sont faciles d’accès et leur port autorisé par le Deuxième amendement de la Constitution.

AFP

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire