Koubia : le juge de paix ferme la seule station d’essence, la notabilité menace de renvoyer le préfet si…

Une réunion de concertation a regroupé, dimanche, 26 juin 2016, au domicile du doyen de la ville, les notables de la Commune Urbaine (CU) de Koubia autour de la fermeture de la seule Station service de la place par une décision de Justice, rapporte, l’AGP dans la région. 

C’est une transaction domaniale sur le dos de l’Etat guinéen qui rattrape ainsi l’actuel préfet de Labé, commandant Mamadou Lamarana Diallo et l’ancienne maire de la CU de Koubia, Fatoumata Battouly Diallo. 

Alors qu’il assumait les fonctions de préfet de Koubia, commandant Mamadou Lamarana Diallo, actuellement en poste à Labé, s’était fait attribuer le domaine public abritant l’unique Station service de la CU.

Informée, la famille de feu Thierno Alpha Oumar N’dantari, qui avait été expropriée du domaine par la première République, a protesté et esté en justice pour être rétablie dans ses droits d’héritière de la victime.

Les plaignants ont fini par découvrir que ce dossier de cession de ce patrimoine immobilier de l’Etat à un fils du terroir, commandant Mamadou Lamarana Diallo, à travers son fils Boubacar, a bel et bien été signé par Mme Fatoumata Battouly Diallo, alors maire de la CU de Koubia.

Pour en savoir davantage,  le juge de Paix de Koubia, Ibrahima Kanfory Camara a convoqué à plusieurs reprises le gérant de la Station qui a refusé de répondre aux convocations. Face à ce refus de se présenter, le magistrat a pris une mesure conservatoire, celle d’ordonner la fermeture de la Station jusqu’à nouvel ordre. Cette décision du juge est tombée, il y a à peine un mois.

Depuis, les citoyens de Koubia sont confrontés à une pénurie de carburant dans la CU, où le litre d’essence se négocie actuellement jusqu’à 12 mille francs guinéens au marché noir.

En prenant cette décision, le juge de Koubia avait certainement espoir que le gérant de la Station allait enfin se présenter à lui. Mais, hélas ! C’est une réunion de concertation entre notables de la localité qui s’est tenue, dimanche, 26 juin 2016, au domicile du doyen de la ville.

Les participants intiment l’actuel préfet de Koubia, Amadou Sadio Diallo, l’ordre «de faire rouvrir la Station, avant jeudi, 30 juin2016. Faute de quoi, il se verrait renvoyer de son poste de préfet de la localité par un soulèvement populaire».

Ainsi, le préfet de Koubia, Amadou Sadio Diallo s’est tout de suite mis en route pour Labé, en vue d’une consultation avec le gouverneur de la Région Administrative (RA).

Source : AGP

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire