Labé : les travaux de la Cour d’Assises prennent fin avec des peines lourdes

Du 25 juillet au 06 août 2016, plusieurs dossiers criminels ont été mis au peigne fin au Tribunal de Première Instance de Labé. Le vendredi 05 août 2016, c’est la femme qui a plus duré à la prison civile de Labé qui a été amenée devant la barre. Il s’agit deMaladhodian Balde, qui a été reconnue coupable de coups et blessures involontaires  ayant entrainés  la mort d’Aminata Diallo.

Arrêté depuis le 13 Mai 2008, l’accusée Maladhodian a été condamnée à 8 ans et 7 mois de réclusion criminelle. Pour rappel, ce drame s’est produit dans un jardin situé dans le quartier compaya, commune urbaine de Labé. Au même moment, c’est-à-dire le vendredi dernier, un jeune du nom de Mamadou samba Barry a été reconnu coupable d’assassinat d’un briquetier. Un acte qui s’est produit en 2012 dans la préfecture de pita. Après examen de ce dossier par le tribunal, l’accusé a été condamné à 10 ans de prison ferme.

Le samedi 06 aout 2016, c’est Alpha Amadou Sow âgé de 40 ans et accusé d’avoir violé une fillette de 9 ans dans la commune  urbaine de Labé en 2008 qui a également comparu. Dans les plaidoiries de ses avocats, ils ont demandé la relaxe immédiate de leur client (Alpha Amadou Sow) puisque selon eux, seul le père de la victime accepté de se présenter au tribunal. La mère de la fille, la fille même et le témoin du nom de René ont, diront-ils, brillé par leur absence. Devant la barre le père de la fillette a signifié qu’il ne connait pas l’accusé contrairement à ce qu’il avait dit lors de son procès verbal.

Prenant la parole pour la circonstance, le procureur Baila Diallo rappelé que lorsque le présumé violeur (Alpha Amadou Sow) violait la fillette, qu’il était sous l’effet de l’alcool. Après quelques heures d’interruption vers 14 h 40 minutes, le procureur général a requis 8 ans et 7 mois de prison à l’encontre de l’accusé. Mais vu qu’il a déjà écopé cette peine, le procureur a rappelé par conséquent que le concerné (Alpha Amadou Sow) était donc désormais libre.

A noter que depuis le 25 juillet au samedi 06 août dernier, douze (12) dossiers  criminels ont été tranchés à la cour d’assises de Labé et c’est le dossier d’Alpha Amadou Sow qui a clôturé ces assises cette année, dira entre autres le procureur Baila Diallo.

Amadou Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé.

620 44 25 83

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire