Labé : une jeune fille de 14 ans séquestrée et violée pendant des jours par deux jeunes

Le viol sur mineures continue de plus belle dans la cité de Karamoko Alpha (Labé), capitale de la Moyenne Guinée. Le dernier cas en date s’est produit dans le secteur Ley-travaux, quartier Konkola le weekend dernier. La victime du nom de Mariam Sadio Diallo, âgée de 14 ans, a été séquestrée puis violée pendant trois jours.

‘’ Le mercredi 31 août dernier, j’ai partais chez une amie de maman pour lui demander de venir plaider pour ma cause puisque je m’étais disputé avec ma mère. En  partant, les jeunes m’ont appelé mais je n’ai pas répondu leur appel. Sur le chemin de retour vers 19 heures, ils (jeunes) m’ont attaquée. C’est un jeune du nom d’Ousmane Diallo et deux de ses amis. Je  leur ai dit de me laisser, car j’ai un problème avec ma mère. Ils ont refusé et ils m’ont forcée pour me faire rentrer dans leur cour. Vers 22 heures, j’ai  voulu fuir mais l’un des amis d’Ousmane ma retenue de nouveau et ils m’ont dit que c’est dans leur chambre que je vais passer la nuit. J’ai plaidé mais ils ont refusé. C’est ainsi que vers 00 heure que les deux autres sont partis et m’ont laissée avec Ousmane qui m’a violée le premier  jour ‘’, nous dira entre autres la victime (Mariame Sadio Diallo) issue d’une famille de sunnite. Et d’ajouter : ‘’ Le lendemain après avoir passé toute la journée avec Ousmane et ses deux amis, la nuit comme qu’ils étaient seuls dans la cour, les deux autres ont profité pour tomber sur moi et me violée a leur tour malgré mes cris. Ensuite, j’ai passé la nuit avec eux le deuxième  jour. C’est au troisième  jour que ma famille a puis me retrouver vers 21 heures après trois (3) jours de recherche. ‘’

A la question de savoir comment la famille a pu retrouver la victime, l’un des ses frères du nom de Mamadou Saliou Diallo s’est exprimé en ces termes : ‘’ après deux jours de recherche, une de ses amies nous a fait savoir qu’elles sont chaque fois menacées par des jeunes qui résident dans cette cour particulièrement Ousmane. C’est ainsi qu’à travers cette amie à elle que nous avons pénétré dans la cour et nous avons trouvé ma jeune sœur qui était reconnaissable en dépit de la fumée de la drogue qui s’y dégageait. J’ai giflé le jeune du nom d’Ousmane. Le lendemain, nous l’avons amenée à l’hôpital régional de Labé. Et après consultation, les médecins nous ont confirmé qu’il y a eu bel et bien viol sur ma sœur. ‘’

Aux dernières nouvelles, nous apprenons qu’Ousmane et un de ses complices ont été mis aux arrêts et qu’ils seraient détenus  actuellement à la sûreté urbaine de Labé en attendant d’être déférés à la prison civile de Labé. Et les deux premiers incriminés mis aux arrêts auraient tous reconnu les faits qui leur sont reprochés, mais leur troisième reste pour l’instant introuvable.

Affaire a suivre !

Amadou Tidiane Diallo à Labé

620 44 25 83

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire