La COP 13 sur la biodiversité à Cancún au Mexique (Par Alpha Mamadou Touré)

C’est ce dimanche 04 Décembre 2016 que s’est ouverte la 13 ème Conférence des Nations Unies sur la diversité biologique.

Un mois après la fin de la 22 ème Conférence des Nations Unies sur le changement climatique (COP 22), les 196 pays signataires de cette convention, se sont à nouveau réunis, cette fois ci autour de la COP 13 sur la biodiversité qui se tient actuellement et ce jusqu’au 17 Décembre 2016 à Cancún au Mexique.

Cette autre COP regroupera pendant deux semaines plus de 600 congressistes, dont entre autres les officiels des 196 états signataires, des experts de la société civile, des ONG, des scientifiques…pour décider du sort des espèces et des milieux. L’agenda de cette 13 ème conférence prévoit par ordre de priorité de traiter la politique internationale en matière de préservation de la biodiversité, et plus particulièrement la restauration des habitats dégradés, la création et la gestion d’espaces protégés, la protection des océans et sans oublier le nerf de la guerre que sont les moyens financiers nécessaires à la promotion de ces activités et à l’atteinte des objectifs.

L’Organisation Internationale pour la protection des Oiseaux ( Bird Life) présentera à cette occasion, la liste rouge des oiseaux mondialement menacés et les nouvelles méthodes dont peuvent disposer les principaux sites sur la biodiversité pour leur sauvegarde.

Il faut noter aussi que les état de l’Afrique de l’Ouest mettront à profit cette 13 ème Conférence des parties de la diversité biologique ( COP 13) pour se concerter et harmoniser leur leurs positions afin de constituer une force, selon Ahmed Senhoury, le directeur de l’Unité de Coordination du Partenariat Régional pour la Conservation de la zone côtière et Marine en Afrique de l’Ouest ( PRCM).

« Cela leur permettra de peser dans les négociations et les décisions prises. Le PRCM est au cœur de travail car l’Afrique de l’Ouest à son mot à dire face à la dégradation des zones côtières » a souligné M. Senhoury.

D’après lui, c’est à travers cette voie seule que l’Afrique de l’Ouest parviendra à la réalisation des objectifs de la Convention de la biodiversité biologique. Vivement la prochaine.

Par Touré Alpha Mamadou 

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire