martine

Vers l’organisation des états généraux de la presse: l’élaboration de la note conceptuelle confiée à un groupe de consultants

Les membres de la Haute Autorité de la Communication (HAC) ont reçu jeudi, 15 décembre, des consultants chargés d’élaborer une note conceptuelle en vue de l’organisation très prochaine des Etats Généraux de la Presse Guinéenne. Cette équipe est composée de trois membres dont deux professionnels des médias, Mme Saran Touré, journaliste, actuellement  chargée de missions au Ministère des Postes et Télécommunication et le doyen Ansoumane Bangoura, journaliste chevronné et doyen de la presse,  et un sociologue, ancien Ministre, M. Bailo Teliwel Diallo. Ils auront la lourde tâche d’élaborer les termes de référence de ce grand rendez-vous, qui promet de regrouper les sommités du monde de la presse.

Pour la Présidente de la Haute Autorité de la Communication, l’organisation des Etats généraux de la Presse permettra de donner un sang neuf à l’exercice de la profession dans notre pays. Madame Martine Condé qui a également  apprécié la probité intellectuelle et morale des consultants choisis, souhaite avoir un document de base exploitable au cours de ces Etats Généraux. Un document d’après elle, que l’Institution pourra introduire en avril prochain à la session des lois.

En expliquant quelques handicaps qui entravent présentement le bon fonctionnement de l’Institution tels que : l’absence du quorum au sein du collège des Commissaires, la Présidente de la HAC mettra l’opportunité à profit pour passer en revue les objectifs que les membres de la HAC se fixent d’ici la fin de leur mandat. Et parmi lesquels figurent : l’extension du centre de monitoring pour une couverture totale du pays, l’organisation des formations à l’intention des journalistes, et surtout la confection de la carte de presse professionnelle. Des priorités majeures qui ne peuvent être atteintes sans l’appui du Gouvernement et des partenaires.

Pour la Commissaire Hawa Camille Camara, il s’agira pour les deux professionnels de médias d’avoir un regard professionnel sur ce qui doit être fait pour améliorer les prestations des journalistes, et quant au sociologue du groupe, de fournir un regard extérieur.

Mme Saran Touré saisira la balle en rebond pour souligner que les termes de référence seront là pour guider et déterminer les parties prenantes de la rencontre.

L’occasion pour l’ancien Ministre M. BailoTéliwel Diallo de remercier de l’honneur qui lui est fait d’être choisi comme membre de cette équipe de consultants, avant de souligner son appartenance à un courant de pensée qui, selon l’orateur, observe avec beaucoup de réserve la question de la presse. En suggérant que le principe de base de leur travail soit axé sur l’approche participative, ce sociologue de formation souhaite que les débats soient managés de telle façon que la majorité puisse se dégager autour des résultats qui seront obtenus. En tout cas, M. Téliwel Diallo reste confiant que son équipe sera à la hauteur de produire des résultats qui susciteront débats et intérêts au niveau de l’opinion nationale.

Toujours dans le cadre des propositions, le Commissaire Mory Fofana a suggéré qu’un jeune de la nouvelle génération fasse partie de l’équipe de consultants. Histoire de jeter aussi le regard de la nouvelle génération. A ce niveau, les avis étaient partagés, et finalement il a été retenu que ces vieux de la vielle fassent le travail dont les résultats seront soumis à la validation des Association de presse.

YAMOUSSA TOURE

BUREAU DE PRESSE

 

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire