Daramagnaki (Télimélé) : le président de la délégation spéciale accusé de vol de lampadaires destinés à une mosquée et de détournement de fonds

Le dossier relatif au détournement de fonds est toujours pendant dans la commune rurale de Daramagnaki, dans la préfecture de Télimélé. Le président de la Délégation spéciale de la commune rurale et deux conseillers auraient été récemment pris en flagrant délit de vol de lampadaires publics et leurs accessoires qui étaient destinés à la mosquée de la localité.

Au micro de Mediaguinée, le secrétaire général du RPG Arc-en-ciel de Daramagnaki précise que le dossier a été transmis à qui de droit et ils attendent une réaction.

« Boubacar Diallo est un membre de la CR. On a reçu des rapports des conseillers de Daramagnaki qui ont dénoncé la gestion unilatérale du président de la délégation spéciale. Ils ont dénoncé le cas de détournement des fonds (215 millions de fg, ndlr). Un montant qui était venu pour les collectivités. Les conseillers communaux ont mis le parti en copie par rapport à ce cas de détournements. Ils ont écrit au préfet Amara Lamine Soumah. Jusqu’aujourd’hui (mardi 20 décembre 2016 ndlr), aucune mission d’inspection n’a été dépêchée pour confirmer ou infirmer ces accusations de détournement. En outre, ces derniers jours, le président de la Délégation spéciale de Daramagnaki, Mamadou Yebhé Diallo, et deux de ses conseillers ont été pris en flagrant délit de vol de panneaux solaires et des batteries envoyés pour les collectivités. L’information a été remontée au bureau politique national du RPG Arc-en-ciel mas jusqu’à présent, il n’y a pas eu de réaction du parti. On attend sa réaction », indique Ibrahima Sory Keita.

Sur le sujet, le député uninominal de Télimélé taxe le président de la Délégation spéciale Daramagnaki de ‘’voleur professionnel’. L’honorable Dian Baïlo Diallo accuse par ailleurs l’autorité locale de complicité avec la préfecture.

« La délégation spéciale de Daramagnaki est pilotée par un voleur. Les panneaux solaires destinés à la grande mosquée ont été vendus par Mamadou Yebhé Diallo, le président de cette délégation, à des gens qui ont été arrêtés. Présentement, le bureau de la CR de Daramagnaki est fermé. Déjà précédemment, il y avait un dossier de 215 millions de FG qui ont disparu. A cela s’ajoute un chèque de 365 millions GNF versés par les Chinois. Et là aussi on ne connaît pas la destination de l’argent. Retenez qu’il y a une complicité qui va de la commune rurale de Daramagnaki à la préfecture de Télimélé et certainement jusqu’au ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation. Il n’y a aucune transparence là-bas. Et nous allons écrire au ministre de l’Administration du Territoire pour lui signaler ces différents faits. A lui de prendre les dispositions concrètes », conclut le député de l’UFDG.

Amadou Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire