cimg3491

Desserte en eau potable : le Japon au secours de la SEG et du SNAPE à hauteur de plus de 13 milliards FG

Dans le cadre de son assistance au peuple de Guinée, le japon vient d’offrir à la Société des Eaux de Guinée (SEG) et du Service National d’Aménagement des points d’Eaux (SNAPE) une enveloppe financière de 13 milliards 595 millions de francs guinéens en vue de produire de l’eau potable aux populations de Conakry et de certaines villes de l’intérieur du pays.

img_20161228_111454

L’annonce officielle de cette nouvelle assistance du peuple japonais à la Guinée a été faite ce mercredi 28 décembre 2016, dans les locaux du département en charge du Plan et de la Coopération Internationale par le diplomate japonais en Guinée, Hisanabu Hasana en présence des ministres guinéens de l’Energie et de l’Hydraulique, Dr Cheick Taliby Sylla et de la ministre du Plan et de la Coopération Internationale, Hadja Kanny Diallo.

Dans son intervention de circonstance, l’ambassadeur du Japon a, après salué et apprécié les relations d’amitiés entre son pays et la Guinée placé l’événement dans son contexte en ces termes : ‘’C’est avec un grand plaisir que je vous annonce la signature des ordonnances de paiement par le Gouvernement du Japon et le Gouvernement guinéen, concernant le projet d’approvisionnement en eau potable rurale de la région de Mamou, ainsi que pour le projet d’amélioration de la qualité des eaux distribuées aux populations de Conakry et des villes de l’intérieur et de la desserte en eau potable des villes de Kankan, Siguiri et Kouroussa en Haute Guinée’’, dira entre autres Hisanabu Hasana, avant de préciser:

‘’Les fonds utilisés pour ces projets sont issus de la vente de produits et biens fournis dans le cadre des Dons hors projets de la coopération japonaise, et dont l’usage, après un certain montant accumulé, est destiné à financer des projets de développement économique et social en Guinée. Le projet de la région de Mamou s’élève à huit milliards cinq cent millions de francs Guinéens (8 500 000 000 FG) et celui concernant Conakry et des villes de Haute Guinée s’élève à cinq milliards quatre-vingt-quinze millions de francs Guinéens (5 095 000 000 FG)…’’

Pour sa part, le ministre de l’Energie et de l’Hydraulique a mentionné  que le japon à travers cet autre acte vient une nouvelle fois de poser les meilleurs jalons de coopération avec la Guinée. ‘’Ce ne pas la première fois que la Société des Eaux de Guinée, le Service National d’Aménagement des points d’Eau et toute la Guinée de façon générale bénéficie de l’apport du japon dans les secteurs qui sont liés directement aux différentes guinéennes. Que le gouvernement et le contribuable japonais en soit sincèrement remerciés’’, dira en substance le ministre Cheick Taliby Sylla, avant de rassurer le donateur (japon) que ces fonds mis à disposition seront utilisés à bon escient.

De son côté, la ministre du Plan et de la Coopération Internationale a, au nom du gouvernement et de tout le peuple de Guinée salué le japon pour ce geste qui, selon elle, est à magnifier dans le cadre des relations guinéo-japonaises. ‘’Cette activité que nous célébrons aujourd’hui traduit tout simplement l’adéquation entre l’assistance du japon et les besoins des populations guinéennes. Je voudrais saisir cette occasion pour remercier le gouvernement japonais et les contribuables japonais au nom du gouvernement guinéen pour avoir accepté de financer de façon rapide et efficace cette activité qui résout un problème crucial pour la Guinée’’, dira-t-elle entre autres.

Satisfait du geste, le Directeur général de la SEG, Mamadou Djouldé Diallo n’a pas caché ses sentiments de joie. Selon lui, ce geste japonais en faveur du secteur de l’eau est un réel sentiment de satisfaction dans la mesure où c’est une période de crise d’eau que son entité gère.

img_20161228_121645

Mamadou Diouldé Diallo, DG de la SEG

‘’ La partie japonaise a une fois encore prouvé tout l’engagement qu’elle a par rapport au peuple de Guinée à travers ses différents actes. Je rappelle que ce don qui vient de nous être fait couvre aussi bien le traitement de l’eau potable que nous donnons à la population, mais aussi couvre les besoins d’investissement en terme de borne fontaine dans les villes de Siguiri, Kankan et de Kouroussa. Donc, je pense que ce don vient à point nommer. Je pense que ça sera l’occasion pour nous de venir un peu plus au secours des différentes populations dans ces différentes localités en attendant l’achèvement de tous les projets qui ont été initiés par le gouvernement guinéen ’’, s’est réjoui entre autres le DG de la SEG.

Par Youssouf Keita                                                                                                                       

+224 666 48 71 30

                                   

 

 

 

 

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire