IMG_20170216_174413

Culture : deux ambassadeurs de Conakry capitale mondiale du livre expliquent leurs démarches

A partir du 23 avril 2017, Conakry sera la capitale mondiale du livre (le plus grand évènement culturel mondial) pour une période d’un an. Dans le cadre de la réussite dudit évènement planétaire, le commissariat général dirigé par Sansy Kaba Diakité a jugé utile de désigner quelques personnes ressources appelées « ambassadeurs de Conakry Capitale mondiale du livre » qui ont pour rôle de faire la promotion de ce projet sur le plan international.

Ce jeudi 16 février 2017, Castanzo Mutti di Vellemuzia et Ibrahima Sorel Keita, respectivement ambassadeurs italien et français de Conakry capitale mondiale du livre 2017 étaient face à la presse nationale pour faire comprendre aux guinéens, les nombreuses démarches déjà entreprises par eux dans le cadre de cette promotion.

D’entrée, le commissaire général du projet a salué et remercié l’implication de tout un chacun, avant de placer la rencontre dans son contexte en ces termes : « Vous savez, Conakry capitale mondiale est un évènement de l’UNESCO et soutenu par le gouvernement guinéen. Mais nous avons voulu associer des personnalités dans le monde entier pour faire la promotion de ce projet et vu que ces personnalités sont de passage à Conakry, nous avons souhaité une rencontre avec la presse pour discuter et échanger de leur implication. Il y a de bonnes nouvelles que ces personnalités sont en train de nous faire parvenir et nous nous sommes dit qu’il faut partager ces nouvelles pour encore une fois rassurer la Guinée », dira entre autres Sansy Kaba Diakité.

Pour ces ambassadeurs, chacun où qu’il soit doit jouer sa partition pour donner à Conakry capitale mondiale du livre tout éclat. « Quand Sansy m’a demandé d’être ambassadeur, je l’ai accepté avec plaisir et j’avoue que ce petit pinge qui peut paraître dérisoire à une valeur considérable à mes yeux et il a impacte énorme. Parce que j’ai la chance en France d’être dans divers milieux et chaque fois que je me retrouve dans ces milieux, il y a toujours des gens pour me demander c’est quoi le sens de ce pinge. J’étais très heureux lorsque j’ai participé au festival d’Avignon qu’est le plus grand festival de théâtre au monde. Grâce à ma présence d’une table ronde de ce côté, j’ai été interpelé par les participants et nous avons réussi à intégrer dans le cadre de ce festival un temps pour Conakry capitale mondiale du livre 2017. J’ai aussi fait participer un certain nombre de structures en France qui sont fin prête à accompagner ce projet. Je ne limite pas mon statut d’ambassadeur à la France, j’ai vocation à rayonner aussi au niveau en Europe parce que récemment j’étais à Londres et Bruxelles où j’ai pu rencontrer un certain nombre de gens pour leur parler ce d’évènement. Mais il y a deux temps forts que nous allons mener dans ce cadre là. Le temps prestigieux pour nous, c’est une croisière littéraire qui aura le samedi 25 mars 2017. Nous seront à Paris dans un bateau qui voguera sur la scène et qui justement dans la nuit parisienne illuminera le ciel parisien de ces lettres formidables qu’est Conakry capitale mondiale du livre 2017 », dira entre autres l’ambassadeur Ibrahima Sorel Keita, tout en mentionnant des partenariats sont déjà scellés avec des grandes chaines de télévision française.

Quant à l’ambassadeur italien, il dira qu’il déjà entamé diverses démarches du côté de l’Italie. « En Italie, j’ai déjà commencé à parler de cette occasion magnifique qu’est Conakry capitale mondiale du livre 2017. Comme l’Europe est loin de l’Afrique, j’ai trouvé une stratégie pour pouvoir communiquer bien sur ce projet », dira Castanzo Mutti di Vellemuzi, avant d’annoncer que le salon du livre de Bologne (Italie) sera aussi l’occasion pour eux de faire la promotion de Conakry capitale mondiale du livre 2017.

Par Youssouf Keita

+224 666 48 71 30

 

 

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire