Guinée : Hyperdynamics ménage sa monture pour le pétrole du puits Fatala-1

A Conakry, Hyperdynamics, à travers sa filiale SCS Corp., a signé un protocole tripartite avec le gouvernement guinéen et SAPETRO pour mener à bien les travaux de forage du puits offshore Fatala-1. Les trois parties comptent ainsi unir leurs forces pour forer efficacement le prospect et, dans le cas d’une découverte, procéder au forage d’un nombre optimal de puits sur le domaine. Ceci, selon les termes du deuxième amendement de l’accord de partage de production (PSC) qui régit ce périmètre vaste de 5000 km2.

Comme l’indique une note publiée par la compagnie, le document a été paraphé le 10 mars dernier par le DG de l’Office national du pétrole, Diakaria Koulibaly, qui représentait le gouvernement, Dale Rollins, le DG de SAPETRO et Ray Leonard, le PDG d’Hyperdynamics.

En substance, SAPETRO et SCS s’engagent à accélérer le processus d’entrée de SAPETRO dans le PSC. Pour ce faire, les deux parties ont convenu de finaliser tous les documents susceptibles de conduire au bouclage de la transaction et de les soumettre à l’approbation du gouvernement avant le 10 avril 2017.

On se souvient qu’une lettre d’intention (LoI) a été signée entre les deux parties, en décembre dernier, selon laquelle au terme des négociations, SAPETRO contrôlerait 20% des participations totales contre 80% pour SCS.

Une fois la transaction terminée et les approbations règlementaires reçues, SAPETRO devra verser une garantie de 5 millions $.

Pour ce qui est du gouvernement guinéen, il fournira des garanties suffisantes quant à la validité du PSC et de ses avenants pour permettre à SCS et SAPETRO d’entrer rapidement en possession des documents de la transaction afin de pouvoir mobiliser les ressources nécessaires pour exécuter le programme à partir de Fatala-1.

Les trois parties ont convenus que les termes du contrat doivent être réalisés avant le 10 avril 2017 pour permettre le début des travaux de forage de Fatala-1 au plus tard le 30 mai 2017.

« Je suis ravi que toutes les parties concernées aient accepté d’aller de l’avant pour le forage du puits Fatala-1, pour le bénéfice de la République de Guinée et de toutes les autres parties prenantes. Je suis également reconnaissant pour la confiance continue du gouvernement de la Guinée dans Hyperdynamics. Toutes les parties impliquées attendent avec intérêt le forage de ce puits. L’engagement de SAPETRO envers le projet représente un grand pas en avant dans le partage des coûts et des risques », a commenté M. Ray Leonard.

On estime les ressources récupérables sur ces 5000 km2 à 4,8 milliards de barils équivalents pétrole.

(Agenceecofin)

 

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire