Labé : des agents de santé réclament leurs primes de la campagne de vaccination contre la poliomyélite

A peine terminée, la dernière campagne de vaccination contre la poliomyélite  à Labé fait grincer des dents suite au non paiement des agents de santé recrutés et déployés sur le terrain. Ils (agents de santé) accusent les autorités sanitaires de Labé du refus de paiement de leurs dûs. Au micro de MEDIAGUINEE, l’un des manifestants accuse :

« Ils nous ont recrutés pour faire la vaccination de porte à porte durant quatre jours. Après la campagne, ils se sont juste contentés de nous remercier sans pour autant nous payer nos primes. C’est vraiment dommage », regrette-t-il Mamadou Saliou Diallo.
Plus loin, un autre jeune rajoute : « Les autorités sanitaires refusent de nous payer alors que beaucoup d’entre nous ont laissé leur stage pour se mettre à leur disposition. La majeure partie des jeunes n’a pas été payée, même si certains ont déjà perçu leur dû ».

Interrogé, le Directeur régional de la santé de Labé, Dr Mamadou Houdy Bah réfute ces accusations avant de se justifier en ces termes : « Le travail s’est effectué dans la plus grande transparence. Chaque agent vaccinateur devait recevoir une prime journalière de 50 000 GNF pendant quatre jours. Chaque personne impliquée avait sa prime. Pour combler le vide, on a fait appel à certains élèves de la santé. Ces élèves se sont engagés volontairement pour que la campagne se fasse dans de très bonnes conditions », a-t-il conclut
Affaire à suivre !

Par Amadou Tidiane Diallo correspondant à Labé. 

+224 620 44 25 83

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires


TAG


Laisser un commentaire