La Fondation ‘’Karamoko Alpha de TIMBO’’ lance ses activités

Créée depuis 2014, la Fondation de Karamoko Alpha de TIMBO a au cours d’une conférence de presse tenue, ce vendredi 14 Avril 2017 a procédé à la présentation officielle de ladite fondation. L’objectif de cette fondation s’inscrit dans une démarche humanitaire qui garantit la liberté des consciences et assure les légalités des gens.

A l’entame, Alpha Oumar Barry, président de la Fondation de Karamoko Alpha de TIMBO a livré les préoccupations de la fondation. « L’esprit de la fondation Karamoko Alpha est de vivre ensemble dans la cohésion sociale. Puis que notre a besoin de ça aujourd’hui, donc nous voulons à travers ça montrer aux gens que c’est possible qu’on soit ensemble. C’est pourquoi notre profonde conviction est de montrer que nous pouvons bâtir une Guinée dans l’unité » a-t-il annoncé avant de souligner que « si nous écoutons les politiques, ils vont nous envoyer au péril »

Pour vulgariser les œuvres de Karamoko Alpha de Timbo, le président de cette fondation dira, « nos pairs historiens, nous pensons vulgariser les œuvres de Karamoko Alpha en proposant des écrits et des manuscrits pour l’ensemble de la population », a-t-il ajouté.

S’exprimant sur les objectifs de la fondation de Karamoko Alpha de TIMBO, M. Tibou Barry, chargé de communication de ladite fondation a fait comprendre que cette structure est une ONG à vocation culturelle dont les objectifs sont de raffermir les liens de solidarité et de consolidation entre les descendants de Karamoko Alpha de Timbo et d’Alpha Ibrahima Sory Maoudho à travers des rencontres périodiques et thématiques en vue la renaissance et de la valorisation du patrimoine culturel de Timbo.

Selon lui, les descendants de Karamoko Alpha de Timbo et d’Alpha Ibrahima Sory Maoudho sont gardiens de leurs mémoires, mais ils n’en sont pas les propriétaires.

Enumérant quelques objectifs visés par cette structure, il a cité entres autres la mise en œuvre d’une radio et télévision sur place, la mise en place d’un centre de soin médical d’urgence à Timbo ; la création d’un centre de formation artisanal de musée, la création d’une semaine patrimoine à Timbo… ».

L’historien Aboubacar Barry a rappelé que Karamoko Alpha fait partie de ces leaders religieux musulmans qui ont pris l’initiative de faire la guerre sainte pour instaurer la démocratie musulmane dans le cadre d’une théologie qui a eu lieu à la fin 17è siècle et début du 18è siècle. « D’abord au BOUNDOU, ensuite au Fouta Djallon et après au Fauta TORO en 1776. Cette date marque le début d’une restructuration des sources africaines face aux désastres créés par la traite négrière à cet espace », a-t-il rappelé.

Par Yaya Dramé

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire