Meknès. Alpha Condé, invité de marque du SIAM 2017, salue « le Maroc, un exemple de développement par l’agriculture »

Le retour du Maroc à l’Union africaine (UA) apportera une contribution remarquable à la solidarité entre les peuples africains, a affirmé lundi 17 avril à Meknès, Alpha Condé, président de la république de Guinée et président en exercice de l’Union africaine.
 »Le retour du Maroc à l’UA apportera une contribution remarquable à cette entreprise exaltante de solidarité entre les peuples africains », a indiqué Alpha Condé, président de la république de Guinée, lors de la cérémonie inaugurale de la 9e édition des Assises nationales de l’agriculture, dont il est l’invité de marque.
Il a salué, dans ce contexte, le retour du royaume « dans sa famille africaine, au moment où celle-ci a décidé de privilégier la résolution de ses problèmes par elle-même ».
L’exemple du Maroc servira à convaincre certains pays africains que le développement de nos pays, quelles que soient leurs richesses en matières premières minérales, passe nécessairement par le développement de nos agricultures », a souligné Alpha Condé.
Pour lui, ces assises « symbolisent les efforts d’un pays frère pour le renforcement de la coopération sud-sud et inter-africaine » pour aboutir à un développement durable de l’agriculture et à une sécurité alimentaire en Afrique et dans le monde entier.
Placées sous le haut patronage du roi Mohammed VI, les Assises nationales de l’Agriculture visent à sensibiliser et à mobiliser autant les opérateurs agricoles que les décideurs et l’opinion publique sur l’impératif d’une gestion hydrique efficiente et respectueuse des impératifs environnementaux.
Avec pour thème « Agriculture et sécurité alimentaire au fil de l’eau », l’édition de cette année est l’occasion pour faire le point sur les avancées et les réalisations du Plan Maroc vert qui, depuis son lancement en 2008, a érigé l’utilisation rationnelle des ressources hydriques parmi ses priorités.

Mediaguinee (avec Le MAP)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire