Ninguélandé (Pita) : un fou tue une femme (mariée) de 45 ans à l’aide d’un gourdin

Dans la sous-préfecture de Ninguélandé, préfecture de Pita, c’est un jeune forcené âgé de 35 ans qui mis fin aux jours d’une femme mariée dans la nuit du jeudi 13 à vendredi 14 avril 2017. Selon le sous-préfet de Ninguélandé, joint par Mediaguinee, l’assassin présumé est atteint d’une maladie mentale et c’est à l’aide d’un gourdin qu’il a assommé la victime en broyant sa tête. « Il lui a administré de violents coups à la mère de famille. Le drame s’est produit vers 5 heures 45, c’est en ce moment même qu’on m’a appelé pour m’informer qu’un fou a assassiné une femme mariée. Immédiatement, on s’est déplacés sur les lieux pour constater les faits. A notre arrivée sur le lieu du crime, il y a un déferlement de personnes mais on ignore si l’acte s’est produit au vu des citoyens. Certains citoyens nous on dit que l’assassin s’acquittait souvent de ses obligations religieuses à la mosquée mais fait souvent de crise. Le jour de sa forfaiture, il avait la prière de 19h à la mosquée avant de passer à l’acte. Selon nos informations c’est un gourdin que le fou a utilisé pour administrer des coups violents à la dame.  Il a complètement broyé la tête de la dame », regreette Ismaila Doumbouya, sous-préfet de Ninguélandé.

 »L’assassin se nomme Mamadou Saliou Bah, 35 ans, marié et père de deux enfants. Quant à la victime, elle s’appelle Sira Djouma Bah, 45 ans, mariée et mère de 4 enfants. L’enquête pour le moment continue. Histoire d’élucider les conditions de l’assassinat de la dame », conclut le premier responsable de la sous-préfecture.

À noter que le fou, présumé assassin, a été mis aux arrêts et se trouve actuellement à la gendarmerie de Pita. Affaire à suivre.

Par Amadou Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire