Kankan: un adulte puisatier perd la vie dans un puits

Un adulte puisatier a été retrouvé dans la matinée de ce jeudi 20 avril 2017, dans un puits se trouvant dans une famille Keita situé, à cinquantaine de mètres du dépôt d’hydrocarbures au quartier Sogbè, secteur M’Balya, dans la commune urbaine de Kankan. Aboubacar Condé, c’est le nom de la victime qui, selon nos informations, était marié à une femme et père de 8 enfants.

Selon son co-équipier Salifou Condé, âgé d’une trentaine d’années « après avoir discuté et arrêté le prix hier avec la chef de famille, ce matin on s’est rendu sur les lieux pour curer le puits. Une fois sur les lieux, chacun de nous a sollicité descendre le premier dans le puits, mais finalement je lui ai céder. Arriver à un certain niveau du puits, la conversation s’est coupée entre nous, il aurait perdu l’air et il est tombé dans le puits. Soudain,  j’ai crié et les gens sont venus au secours ainsi que le service de la protection qui a malheureusement passé près de 2 heures avant qu’ils ne parviennent à le sortir du puits », dira-t-il.

Interrogé sur la question, capitaine Adama Condé,  le commandant du service de la protection civile de Kankan a déclaré : «Quand on est arrivé on a fait plus d’une heure avant qu’on ne parvienne à tirer le corps du puits. Le premier qui avait tenté de descendre dans le puits n’a pas pu. Finalement, il était obligé de remonter, le second qui est descendu s’était évanouit il a fallu qu’on le remonte vite pour le réanimer et par finish on était obligé de nous servir de nos matériels pour pouvoir le sortir du puits… ».

Poursuivant, il a précisé : « Tous les puits de cet alentour sont contaminés par le dépôt d’hydrocarbures de Kankan qui se trouve à 50 mètres environs de ce puits en question. L’année dernière deux (2) autres personnes ont péri dans de pareilles circonstances dans ce quartier ».

Pour terminer, notre interlocuteur (capitaine condé) a demandé à toutes les populations riveraines du dépôt de se méfier des puits et a aussi interpelé les autorités locales à la fermeture immédiate de tous les puits riverains.

Au moment que nous mettions en ligne cette dépêche, le corps de la victime se trouverait à la morgue de l’hôpital régional de Kankan.

Alpha Oumar Koita, correspondant à Kankan

+224 622-16-07-20

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires


TAG


Laisser un commentaire