Conakry très insalubre : ce que vous n’en savez pas !!! 

Au cours de l’assemblée générale hebdomadaire du RPG Arc-en-ciel (parti au pouvoir) tenue, ce samedi 22 Avril à son siège à Gbessia, le nouvel administrateur général de l’Agence Nationale de l’Assainissement (ANS), Sory Camara a expliqué les mille problèmes qui font que Conakry reste toujours la capitale la plus sale.

« A mon arrivée à la tête de cette nouvelle agence, d’abord j’ai fait venir tous les acteurs qui avant, agissaient dans ce secteur. J’ai écouté tout le monde et finalement j’ai fini par comprendre pourquoi la capitale Conakry est sale et  pourquoi Conakry croupit sous les ordures. Automatiquement, j’ai élaboré un plan d’urgence. Dans ce plan, j’ai rencontré le ministre du budget pour apporter son appui pour que ce plan d’urgence soit mis en œuvre. Malheureusement, il m’a été dit que l’agence est créée, mais le budget qui accompagne et le fonctionnement de l’agence n’ont pas été mis en place. Donc en 2017, l’agence n’a pas d’argent pour fonctionner. J’ai en plus rencontré l’Union Européenne qui a toujours dit qu’elle apporte de l’argent à la Guinée avec un montant de 84 mille euros dans le cadre de l’assainissement de nos villes. J’ai rencontré la délégation de  cette institution, mais on m’a dit que ce montant qui est annoncé est une promesse et qui sera mise à la disposition de la Guinée en 2018 », a expliqué Sory Camara.  Ajoutant que « Conakry a besoin de 200 bacs à ordures pour être propre, mais malheureusement on a seulement 25 bacs dans tout Conakry. Donc, c’est ce qui fait que les gens mettent les ordures n’importe où.  Mais, ces bacs à ordures, ce ne sont pas des PME qui doivent les fabriquer, mais plutôt l’administration qui devra fabriquer pour équiper les points de regroupement. J’ai dit au président de la république, voilà la première faute de l’administration. Deuxième chose, les moyens de transport qui doivent prendre les ordures au niveau des points de recoupement pour la décharge, les véhicules qui s’occupent de ça ont plus de 15 ans de vie. Et ces véhicules ne peuvent pas transporter les ordures tandis que Conakry produit de 1000 tonnes de déchets par jour. C’est pourquoi tous les jours, vous voyez sur les routes, les déchets qui barrent le passage, barrent la circulation et qui inondent le marché ».

Par ailleurs, M. Camara a demandé à l’ensemble de la population de s’impliquer davantage dans l’affaire de l’assainissement. « Quelque soit les moyens qui devront être mis à notre disposition, tant que les citoyens ne s’impliquent pas surtout les responsables des quartiers, des communes et les chefs de familles, il sera difficile de nettoyer Conakry. Donc, je profite de l’occasion de continuer à sensibiliser pour que dans vos quartiers vous acceptiez de vous abonner aux différentes PME. Impliquez-vous aussi dans le curage des caniveaux. Si cela est fait, l’agence pourra accompagner pour que nous puissions rendre notre ville Conakry propre », a-t-il conclu.

Par Yaya  Dramé

628-38-05-76

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire