3è mandat pour Alpha Condé ? L’Ambassadeur américain évite la sensation, veut que le chef de l’Etat lui-même en parle

En séjour dans la cité de Karamoko Alpha mo Labé, l’ambassadeur des États-Unis en Guinée Dennis Hankins a déclaré à la presse que son pays est contre  « le changement de constitution ».

 »Jusque là le président n’a pas parlé de troisième mandat. Il y a les autres qui parlent en son nom mais je pense que sur la question du troisième mandat, il faut que le président lui-même parle. Nous sommes clairs, si c’est un principe constitutionnel, chaque pays peut changer sa constitution assez souvent, mais nous sommes contre le changement de constitution en faveur de lui, d’elle. Après le deuxième mandat, le futur président veut 5 ans, 7ans ou trois mandats et nous sommes toujours contre les changements de constitution. Et en Afrique de l’Ouest en général, on a vu que les réactions des gens sont très négatives contre les changements de constitution. C’est vrai qu’au Rwanda et dans les autres pays, on a fait des changements, les Etats-Unis étaient contre mais ils ont pris la décision. En principe, il faut noter que le président de la république n’a jamais parlé d’un troisième mandat ».

Propos recueillis par Amadou Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire