Siguiri : le gouvernement s’implique dans la parcellisation des mines

Le jeudi 08 juin dernier, une réunion préfectorale a été organisée par les cadres préfectoraux. Elle a regroupé les orpailleurs à tous les niveaux, les douze sous-préfets de Siguiri. Sans compter les groupements d’orpaillage. Cette concertation était présidée par le Directeur national des Mines, Vaféré Coulibaly, accompagné par une forte délégation. C’est le préfet de Siguiri, Elhadj Ibrahima Kalil Keita, qui a ouvert la séance en mettant l’accent sur l’importance de l’or de Bouré et Sèkè depuis les temps immémoriaux, vers le 13è siècle.

« La Guinée est vachement riche mais le Guinéen ne sait pas exploiter. Les gens exploitent n’importe comment. Ils font l’orpaillage en dégradant », dit-il. L’objectif de cette mission ministérielle des Mines de la Guinée c’est de faire connaître la nouvelle méthode de l’exploitation minière pour éviter les dégâts matériels et surtout l’éboulement des mines auquel l’on assiste souvent.

Le chef de mission, Vaféré Coulibaly, par ailleurs Directeur national des Mines, a défini l’objectif de la mission dans son allocution. « La parcellisation est maintenant en vigueur. La durée d’une parcelle est d’un an. Elle coûte 1.500.000 FG, un montant partagé en deux tranches : 1.000.000 FG c’est pour l’État ; les 500.000 FG seront gardés par l’équipe de suivi. Après l’utilisation convenable de la parcelle, la somme sera retournée à celui qui a payé ».

Cette réunion s’est ténue au centre culturel national des communicateurs traditionnels de Guinée à Siguiri. Le président des orpailleurs de Guinée,  Elhadj Bakary Sacko, s’est appesanti sur l’utilité de l’or dans son intervention, avant de  remercier les populations de NOUGA en ces termes : « les orpailleurs doivent prendre le papier, s’organiser, s’accepter, s’écouter. C’est ça la bonne manière, on peut être développé par la mine. Nous saluons tout le monde. »
Les populations de Siguiri, venues des sous-préfectures, ont donné leurs sentiments par rapport à cette décision du gouvernement du professeur Alpha Condé. La rencontre a pris fin dans une atmosphère bon enfant. Des bénédictions ont dites pour notre pays.

Par Moussa Koutoubou Condé, correspondant à Siguiri

622 478 601

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire