Lynx sportif en deuil: le KAA laisse un vide dans le sport (Par BANF)

Le KAA (Keïta Assan Abraham), comme on l’appelait au groupe de presse « Le Lynx-La Lance », nous a quittés à jamais, le jeudi, 15 juin 2017 des suites de maladie à l’hôpital de l’amitié sino-guinéenne de Kipé. On ne le verra plus. Je le verrai plus aussi. Il était mon mentor, mais aussi de toute une génération de jeunes et quelques anciens journaleux guinéens. Nouvellement venu au Lynx pour la première fois entre 2006 et 2007, c’est au KAA que le Gros du Lynx, Administrateur général dudit groupe, m’avait confié. Depuis lors, c’était parti pour plus de dix ans d’amitié, de collaboration et surtout de formation. C’est lui qui m’a guidé, il me conseillait et corrigeait mes articles en tout lieu et en tout instant. Le KAA m’a permis tout comme l’Administrateur général, bien sûr, mais aussi beaucoup d’autres collaborateurs du journal, d’être ce que je suis aujourd’hui, surtout d’atteindre ce niveau de reconnaissance dans la presse sportive guinéenne. Entre le KAA et moi, c’était « petit » et « grand bourgeois », tout le monde en riait. On est resté tous les jours durant au moins 7 ans, du matin jusqu’au soir, sans exception. Toujours souriant, comique, le KAA aimait trop taquiner tout le monde, en particulier moi, Bah Mamadou qu’i l a surnommé « El Granto », Abdallah qu’il appelait « Luss-Luss » et le metteur en page Amadou Diallo qu’il avait surnommé « Amadar ». Il avait un petit nom pour tout le monde.  Le KAA va laisser un très grand vide dans le monde des médias guinéens, surtout dans le Groupe de presse Le lynx, avec lequel il était très attaché. Il connaissait tous les journalistes sportifs des différents médias de la place et pouvaient parler du défaut et du mérite de tout un chacun. Une manière de dire qu’il était très imprégné de la chose sportive et que sais-je encore… Il s’en va au moment où le Groupe Lynx dont il est l’un des piliers comme d’autres, avait besoin de lui, tout comme j’avais aussi besoin de lui encore. C’était mon correcteur attitré. Le KAA restera à jamais dans la mémoire des gens. Que la terre de Guinée qu’il a tant servie lui soit légère. Amen !

BANF

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire