Gonkou (Labé) : Mamadou Bobo Bah devient le nouveau président du district par intérim

Après plus de deux (2) ans de crise de leadership dans le district de Gonkou, sous-préfecture de Hafia, préfecture de Labé, c’est finalement le gouverneur de région Sadou Keita qui a réussi où l’ancien préfet de Labé, le lieutenant colonel Mamadou Lamarana actuel préfet de Dinguiraye a échoué à dénouer cette crise.

Mamadou Bobo Bah sur la photo a été donc installé officiellement au poste de chef de district de Gonkou relevant de la commune rurale de Hafia. Pour devoir de mémoire, en 2015, le président du district qui était en fonction à été impliqué dans une affaire de vol de bétails. Le mis en cause avait alors été suspendu par la maire de la commune rurale en accord avec le sous-préfet de la localité. Il était alors question de le remplacer mais, le maire de la CR et le sous-préfet ne sont pas entendus sur la personne la mieux indiquée pour assurer l’intérim. A la sortie de cette crise le gouverneur déclare en ces termes :

« J’ai pris le problème là où le lieutenant colonel Mamadou Lamarana Diallo l’a laissé. Il faut rappeler que le problème avait pris une certaine ampleur dans la mesure où il y avait des fortes accusations. Vous savez, dans pareil constance si l’autorité prend une décision, quelle renonce à cette décision, et reprend une autre, il faut faire très attention parce que c’est l’auto contestation qui est saisi par un groupe de personnes pour se permettre d’avoir une position dure. Il y avait deux prétendants l’un est choisie par la notabilité, l’autre par la majorité des citoyens. Donc nous avons maintenu celui qui a été choisi par la majorité des populations de Gonkou. Le nouveau chef, c’est Mamadou Bobo Bah et son adversaire a été nommé vice-président par intérim. Mamadou Bobo Bah était accusé de plusieurs choses non fondé et les sages disaient  qu’il ne peut pas faire ces ablutions correctement, et qu’il revendait de l’alcool. Mais j’ai leur dit de se débarrasser de ces critères pareils. Aujourd’hui ces deux personnes sont maintenues à la têté du district », a laissé entendre Sadou Keita.

Interrogé sur sa nomination, le nouveau président du district de Gonkou qui a longtemps vécu en France a laissé exploser sa joua avant de rappeler ces priorités en ces termes : « Je suis très ravi de ma nomination, la majorité des citoyens de notre village attendait cela avec impatiente. Donc, j’appel la population de Gonkou à la mobilisation et à l’union. Même si au paravent mon vice-président et moi on n’était pas d’accord mais tous cela c’est passé. Après le Ramadan, nous allons installer le bureau et nous allons nous attaquer aux maux dont souffre notre localité en construisant une mosquée digne de nom, construire une maison de jeune, un terrain de football pour les jeunes, des parcs pour les bétails et le bureau de la mairie. Ce sont là entre autres nos projets. Il y a également une reforme que je veux instaurer. C’est l’interdiction d’accompagner le président du district chez après lui la prière de vendredi, cette tradition, je veux l’interdire et le réserver à l’imam s’il veut cette tradition. Les ressortissants sont prêts à nous accompagner. C’est ma nomination qu’ils attendaient », a conclut Mamadou Bobo Bah.

Par amadou Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé.

+224 620 44 25 83

 

Commentaires

commentaires


TAG


Laisser un commentaire