Affaire Fatoyah : le préfet dit avoir été induit en erreur par son chargé des affaires administratives

Après les vives tensions vives de ces derniers jours à Bouré Fatoyah, le vendredi 16 juin 2017, soixante véhicules remplis de femmes et d’hommes en provenance de cette localité sont venus à Siguiri. C’était pour rencontrer le préfet de Siguiri, Elhadj Ibrahima Kalil Keita. Deux chefs des quartier de Fatoyah, celui de Bolibana et celui de Hèrèmakönö, faisaient partie du voyage. Ils étaient devant la ‘’troupe’’ pour la défense des intérêts de Fatoyah.

C’est aux environs de 10 heures que la délégation de Bouré a expliqué le motif de son déplacement. A vrai dire, cette situation perdure depuis des mois. Et c’est pour trouver solution à ce problème que les sages ont proposé le découpage du village en trois secteurs.
Cette foule venue de Bouré a commencé par remercier le préfet pour avoir pris une décision ferme dans ce sens. Des remerciements qui ont été accompagnés de prières et de bénédictions sincères. Le préfet, sous les applaudissements nourris de l’assistance, s’est expliqué sur la décision qu’il a prise quelques jours plus tôt. « Fatoyah, je suis satisfait mais l’ancienne équipe reste maintenue parce qu’ils ont travaillé. C’est le secrétaire général de l’administration, Namory Doumbouya, qui m’a mis en erreur. Mais je reste sur la décision. Les gens ne font que parler de moi. C’est aussi bon parce que j’ai existé », a-t-il déclaré.

Le porte-parole de la délégation a félicité le préfet pour son leadership dans la gestion de cette crise née à Bouré Fatoyah. « Monsieur le préfet, vous êtes un descendant de Soundiata Keita. C’est pourquoi partout où vous êtes, vous commandez. Merci », a-t-il ajouté.
Cette rencontre avec le préfet a pris fin dans une atmosphère bon enfant. Espérons que les deux camps accepteront de se réconcilier sincèrement dans l’intérêt de Fatoyah. Affaire à suivre.

Moussa Koutoubou Condé, correspondant à Siguiri

+224622478601

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire