Clôture de la formation des cadres et agents du corps paramilitaire des conservateurs de la nature : voici ce qu’a dit la ministre Aissatou Baldé

Conakry, le 23 Juin 2017 –

Excellence Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile,

Monsieur le Ministre Conseiller chargé des services de sécurité,

Madame la Présidente de la commission défense et sécurité à l’assemblée nationale,

Mesdames, Messieurs les représentant du corps diplomatique et des institutions internationales,

Monsieur le représentant du bureau du conseil stratégique des Nations Unies auprès de la Présidence de la République,

Mesdames et messieurs les Officiers Généraux, Supérieurs et militaires du rang,

Mesdames et messieurs les encadreurs et stagiaires,

Chers Invités,

C’est pour moi un réel plaisir de prendre la parole à l’occasion de la clôture de la formation commune de base de la deuxième promotion des conservateurs de la nature, au centre de formation de Kaliah, en collaboration avec le haut-commandement de la Gendarmerie Nationale.

Mesdames et Messieurs,

Il convient de rappeler que la formation de 500 cadres et agents en vue de leur reconversion de statut pour le corps paramilitaire des conservateurs de la nature se situe dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie nationale d’Actions Prioritaires(SNAP) pour la réforme du secteur de sécurité (RSS). L’Objectif de mon département est d’assurer plus d’homogénéité au sein du corps des conservateurs de la nature pour plus d’efficacité dans la chaîne de commandement et une présence permanente sur le terrain, à l’effet d’assurer correctement le double rôle de préservation de la nature et d’appui conseil auprès de nos populations.

Permettez-moi de vous informer que, la création et l’opérationnalisation du corps paramilitaire des conservateurs de la nature constituent un signal fort de l’engagement politique du gouvernement dans la sauvegarde de nos ressources naturelles renouvelables, sous la direction éclairée de son Excellence Professeur Alpha CONDE, Président de la République.

Mesdames et Messieurs,

Les ressources de biodiversité notamment forestières de notre pays se sont considérablement dégradées au cours des dernières décennies, du fait de l’accroissement démographique entraînant une forte pression humaine sur la nature et ses ressources, qui se traduit entre autre par :

L’urbanisation anarchique,

La production de briques cuites sur les berges des cours d’eau,

Les défrichements culturaux sur de fortes pentes sans aucune disposition anti érosive,

La prolifération des feux de brousse incontrôlés,

La coupe abusive et anarchique de bois de toutes catégories (d’œuvre, de service et de feu)

La carbonisation à grande échelle,

L’exploitation minière et forestière anarchique,

Le braconnage dans les parcs et autres forêts classées et aires protégées.

Ces mauvaises pratiques peuvent entraîner à moyen et long terme des changements climatiques, l’appauvrissement des terres cultivables, le tarissement précoce des sources d’eau, la perturbation du régime pluviométrique, la disparition progressive de la biodiversité, pour ne citer que ces quelques graves atteintes à notre environnement.

C’est autant vous dire que notre pays est en face d’un défi existentiel que vous, cadres et agents formés, avez désormais à relever de toute urgence à vos postes respectifs. Cela ne pourra se faire sans une appropriation du code de conduite du corps, une maitrise des textes législatifs et réglementaires et une participation active aux activités de gestion durable des ressources naturelles de notre pays.

Mesdames et Messieurs,

Je voudrais saisir cette opportunité pour exprimer, au nom des cadres et agents formés et en mon nom personnel, toute notre profonde gratitude au Haut Commandement de la Gendarmerie Nationale, ainsi qu’à l’endroit de l’encadrement du Centre de formation de Kaliah, pour le professionnalisme dont ils ont faite preuve durant cette formation.

Monsieur le Représentant du Premier Ministre,

Je voudrais, pour terminer, remercier vivement son Excellence, monsieur le Président de la République, pour avoir décidé de la création d’un corps paramilitaire des conservateurs de la nature, exprimant ainsi la volonté politique de faire du secteur de l’environnement, une des composantes essentielles de la réforme du Secteur de Sécurité.

Vive la Réforme du Secteur de Sécurité

Vive la Coopération Internationale

Ministère de l’Environnement des Eaux et Forets

Transmis par la Cellule de Communication du Gouvernement

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires


TAG


Laisser un commentaire