Portrait. Hadja Saran Daraba Kaba, une dame de fer au parcours impressionnant (Par Ibrahima Diallo)

CONTENT_HERE

Hadja Saran Daraba Kaba est née vers la fin de la deuxième guerre mondiale. Son père fut un militaire et a été un militant très influent du Parti Démocratique de Guinée (PDG/RDA) sous le règne du Président Ahmed SEKOU Touré.
Elle a forgé ses armes politique à bas âge à l’école au début des Indépendances de notre pays.
Cette pharmacienne formée de 1966-1979 à Leipzig et à Halle en Allemagne.
À son retour en Guinée en 1970, elle a transmis son savoir à la nouvelle génération à la faculté de médecine et pharmacie Hadja Mafory Bangoura  et intègre Pharmaguinée avant d’être propulsé directrice chargée de l’import-export. Cela lui a permis d’entrer de plain-pied dans le monde politique au poste de directrice nationale adjointe des exportations au Ministère du commerce extérieur où elle a défini la politique de diversification des exportations de la Guinée.
C’est dire qu’elle a mis son expertise pour la bonne marche du secteur privé et deviendra plus tard en 1996 ministre des affaires sociales et de la promotion féminine et de l’enfance, sous le régime du président Lansana Conté.
Hadja Saran Daraba Kaba est la fondatrice du réseau des femmes de la Mano River Union pour la Paix(REFMAP), une des plus importantes structures de la société civile ouest-Africaine.
Ce réseau a fortement contribué à la résolution de plusieurs conflits dans la sous-région et à l’émancipation de la femme Africaine.
À noter qu’en 2003, la REFMAP a obtenu le prix des droits de l’homme de l’ONU.
Cette ancienne élève du lycée classique de Donka, lutte au quotidien pour le leadership de la femme africaine sur plusieurs plans: indépendance économique, reconnaissance juridique et résolution de conflits.
Très persévérante et femme de conviction, elle s’est toujours mise à l’avant-garde des options de développement dans l’ensemble de la sous-région où elle est devenue incontournable.
Femme humble et pleine de générosité, elle continue à se battre pour la formation de la génération actuelle.
Elle a d’ailleurs publié récemment un document dans lequel elle met en relief certains femmes dont la compétence et l’efficacité ne font l’objet d’aucun doute.
Elle attire l’attention des gouvernants sur la possibilité d’exploiter positivement ces élites féminines qui doivent apporter leur apport dans le cadre du développement harmonieux et radieux de notre nation.
En 2010 déjà, elle avait été candidate aux élections présidentielles en Guinée avant de rallier Alpha Condé au second tour.
En septembre en 2011, Dr Saran Daraba Kaba a été nommée Secrétaire général de l’union du fleuve Mano. Poste qu’elle occupera avec brio jusqu’en 2017.
Elle possède une solide connaissance du secteur privé pour avoir participé ces dernières années à toutes les négociations au sein de la Mano River Union.
Femme brillante, elle a laissé des traces positives dans tous les secteurs qu’elle a occupés où des impressions de franche et sincère collaboration ont caractérisé ces différents séjours.
Très solide dans le physique et dans le mental, Saran Daraba Kaba reste et demeure une femme exemplaire à la conduite parfaite qui n’a pas encore dit son dernier mot dans l’histoire de la Guinée actuelle., fête aujourd’hui son anniversaire. Souhaitons-lui une parfaite santé à cette occasion.
Par Ibrahima Diallo
DG Radio liberté Fm

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




One thought on “Portrait. Hadja Saran Daraba Kaba, une dame de fer au parcours impressionnant (Par Ibrahima Diallo)

  1. Abdouharamane Diallo

    Aidez-nous à comprendre ces passages : « Elle a d’ailleurs publié récemment un document dans lequel IL met ……. ces élites féminines ….En septembre en 2011, ….. »

    Repondre

Laisser un commentaire