‘’Bantama s’est caché. On l’a cherché comme un ‘’wanted’’ pour lui déposer l’exploit d’huissier. Et après ça, il crée des problèmes à sa famille. Il n’a qu’à s’agiter’’ (Fodé Oussou)

Le vice-président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) l’honorable Fodé Oussou Fofana a joint samedi notre rédaction pour répliquer aux propos tenus par le ministre conseiller à la présidence Sanoussy Bantama Sow à l’assemblée générale du Rpg Arc-en-ciel sur le jugement du 07 Août prochain au tribunal de Mafanco suite à une plainte de l’UFDG.

Aucun militant de l’UFDG n’est invité à aller au tribunal

Pour Dr Fodé Oussou Fofana, « Bantama Sow continue à s’agiter mais en l’écoutant, on se rend compte qu’il est paniqué, j’ai l’impression qu’il a une peur bleue de justice. C’est ce qui le pousse à dire que les militants du RPG Arc-en-ciel doivent l’accompagner au tribunal. Je demande en tant que vice-président à l’ensemble des responsables, militants et sympathisants de l’UFDG de ne jamais prononcer son nom, de ne pas lui répondre, que personne ne dise un mot, le dossier est déjà au tribunal. Il est de la responsabilité du tribunal de trancher cette situation-là. Contrairement à ce que lui il demande, aucun militant de l’UFDG n’est invité à aller au tribunal. Nous avons constitué un pool d’avocats qui va s’occuper de lui parce que toute cette agitation-là explique la peur bleue, il n’a qu’à continuer à insulter, continuer à traiter le parti de terroriste ».

Quand il sortira du tribunal cette fois ci, j’espère qu’il va mesurer ses propos

Et d’enfoncer le clou : « comme il se considère comme un enfant gâté, il pense que ce pays l’appartient et qu’il est capable de faire tout ce qu’il veut, insulter qui il veut. Il n’a qu’à continuer à insulter mais moi je suis très content qu’il panique parce que s’il était serein, il allait se calmer et attendre la justice. Quand il sortira du tribunal cette fois ci, j’espère qu’il va mesurer ses propos, il comprendra qu’on n’est pas dans la jungle ». Bantama Sow s’est d’abord caché lorsqu’il a compris qu’on envoyait un huissier à ses trousses D’après lui, « Bantama Sow s’est d’abord caché lorsqu’il a compris qu’on envoyait un huissier à ses trousses. On l’a recherché comme un « wanted» à travers la rue pour lui déposer l’exploit d’huissier et quand la plainte a été déposée à la maison là-bas, il a créé beaucoup de problèmes à sa famille pour dire pourquoi les gens ont reçu l’exploit d’huissier. Si on voit toute cette agitation : j’ai peur, je n’ai pas peur, je vais prouver, je ne vais pas prouver, le 07 août celui qui est convoqué c’est Bantama Sow du Rpg Arc-en-ciel, ce n’est pas le ministre Bantama Sow.  Maintenant, s’il veut il n’a qu’à mobiliser tous les militants du RPG de Conakry jusqu’à Lola, ils n’ont qu’à venir tous au tribunal. Quand il sortira de là, la prochaine fois qu’il ira à l’assemblée de son parti, il va remuer sept fois sa langue avant de sortir des insanités, des bêtises. Rendez-vous le 07 août. »

Il n’a rien dans la tête, il a tout bâclé dans la vie, il a bâclé les études, il a bâclé la profession de taximan 

Plus loin, Dr Fode Oussou d’ajouter : « Quand les autres responsables du RPG président la réunion, on sent qu’ils sont intellectuels, ils ont quelque chose dans la tête. Quand Komara parle, on sent qu’il a quelque chose dans la tête, quand Saloun Cissé parle, il ne parle pas de quelqu’un, il parle du RPG, on sent qu’il a quelque chose dans la tête. Mais le jour où lui [Bantama Sow, ndlr] il préside, on se rend compte non seulement qu’il n’a rien dans la tête, il a tout bâclé dans la vie, il a bâclé les études, il a bâclé la profession de taximan parce que quand tu présides une réunion, la logique voudrait que tu parles de ton parti, des projets de ton parti, des problèmes de la Guinée et comment trouver des solutions. Quand il parle, on sent que c’est un garçon agité qui a tout bâclé, au lieu de parler du RPG, il parle de Cellou Dalein et de l’UFDG, on dirait que c’est cela son projet de société ».

Bantama connaît les avocats qu’on a constitués, il les trouvera là-bas et il trouvera le président du tribunal là-bas 

« Il n’a qu’à s’agiter, dire tout ce qu’il veut, le 07 août arrivera. Il comprendra s’il ne connaît pas le mot terroriste, il ne sait même pas de quoi il parle, j’ai l’impression qu’il ne comprend pas parce qu’il confond tout, il ne connaît pas la gravité de ses propos, c’est quelqu’un qui a le niveau qui connaît c’est quoi le terroriste. Quand tu dis à un parti qu’il est terroriste, c’est quelqu’un qui a un niveau qui peut comprendre que c’est grave mais lui, il n’est pas conscient. Mais on va lui expliquer la gravité de tout cela au tribunal. Il connaît les avocats qu’on a constitués, il les trouvera là-bas, et il trouvera le président du tribunal là-bas. Et il va lui expliquer que c’est grave de dire à un parti légalement installé et agréé que c’est un parti terroriste », assure Dr Fofana.

Par Elisa Camara  

+224654957322

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire