Palais du peuple : Mohamed Diaré intronisé « Papa » du groupement Badégna de Kissidougou

L’Association « Badenyah » composée des femmes de Kissidougou a commémoré samedi 15 juillet dernier ses 27 ans d’existence. Au cours de cette cérémonie de commémoration, le président de la Cour des Comptes, Mohamed Diaré a été intronisé comme « Papa » de ladite association.  C’est le président de l’Assemblée Nationale, Claude Kory Kondiano qui a présidé cette cérémonie en compagnie du parrain de la cérémonie, le Directeur Général de l’Office Guinéen de Publicité (OGP), Paul Moussa Diawara.

A l’entame de son intervention, Aïssata Kanté, présidente de l’Association de ladite association a précisé : « Cette cérémonie est l’intronisation de notre Papa, Mohamed Diaré parce que si tu es content de ton père, tu dois l’habiller selon la tradition. Donc aujourd’hui, c’était une occasion pour célébrer d’abord  les  27 ans de notre association ».

Parlant des objectifs de son association, elle a fait savoir que « c’est le renforcement d’amitié et de fraternité par l’entraide et l’assistance sociale ». Elle a par ailleurs évoqué les raisons fondamentales du choix porté sur Mohamed Diaré, président de la Cour des Comptes comme Papa de cette association. « C’est parce que c’est un homme intègre et profondément humain », a ajouté la présidente Aïssata Kanté.

Parrain de la cérémonie, le DG de l’Office Guinéen de Publicité s’est réjoui en ces termes : « C’est avec beaucoup de joie et d’enthousiasme que j’ai répondu à cet appel comme parrain de l’événement pour le groupement Séré qui a décidé de porter son choix sur la personne de M. Mohamed Diaré, président de la Cour des Comptes comme le père de ce Sérè. Donc, je suis très content pour être le parrain de cet événement », dira entre autres Paul Moussa Diawara.

Selon lui (Paul Moussa Diawara), le combat d’un pays ou n’importe quelle entité, c’est l’unité. « Donc, s’il n’y a pas d’unité, il n’y aura pas de paix, de développement et de justice. Il faut d’abord l’unité entre les fils et les filles. Kissidougou, est une ville cosmopolite, une ville importante. Et c’est la 5ème ville la plus importante de ce pays. Donc, si ses fils et filles ont décidé de se mettre ensemble autour d’un idéal qui a uni les aïeux, des grands-pères, des fondateurs de la ville de Kissi Kaba Keïta, ce n’est qu’un motif bien fondé. Et c’est une ambition qui participe à la fois au développement de la localité, mais aussi au développement de la Guinée dans son ensemble », a-t-il souligné.

De son côté, le désormais Papa de l’association de « Séré Badenyah », Mohamed Diaré s’est dit lui aussi très heureux pour cet honneur. « C’est un grand plaisir et un honneur parce que ce sont les dames qui sont venues de Kissidougou et ce sont des gens avec qui on a presque étudié ensemble. Donc, quand ces femmes me choisissent comme papa de leur association avec 27 ans d’existence, je pense que c’est un grand honneur pour moi. Et je crois qu’elles sont en train de donner une leçon à nous les hommes de Kissidougou et peut-être à toute la Guinée », a lancé l’ancien ministre de l’Economie et des Finances.

Poursuivant, il a mentionné qu’il entend consolider les acquis de ladite association.  « Je vois qu’il y a eu une entente entre ces femmes. Mais au de-là de ces dames, il faut étendre cette entente là à toute la préfecture. Et pourquoi pas cette préfecture soit un exemple pour toute la Guinée », a-t-il conclu.

Yaya Dramé

+224 628-38-05-76

.

 

 

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire