Un cadre de l’UFC flingue grave Makanéra : « quelqu’un qui a des problèmes de syntaxe ne sera jamais porte-parole de l’opposition »

Au cours de l’assemblée générale de l’Union des Forces du Changement (UFC) d’hier samedi 15 Juillet, le directeur de la communication dudit parti Bangaly Keïta n’a pas fait de cadeau à l’ancien ministre de la Communication Alhousseine Makanéra Kaké qui « lorgnerait » le porte-parolat de l’opposition républicaine, jusque-là occupé par Aboubacar Sylla.

« La semaine qui est en train de s’achever a connu une communication d’un certain militant de la 25ème heure de l’opposition républicaine et qui a fait de M. Aboubacar Sylla sa cible de communication. Je veux renommer le marchand des mensonges politiques dans notre pays, Alhousseine Makanera Kaké.  Le président Aboubacar Sylla a été la cible de ses attaques. Dans sa communication, il a dit que le président Sylla est en train de faire un clin d’œil à la mouvance présidentielle. Il oublie que cela fait six ans que le président Aboubacar Sylla a reçu toutes les sollicitations de poste gouvernemental mais il a systématiquement refusé. Et ce n’est pas le soir d’un régime politique, un régime qui est entrain de finir et un régime qui est en train de se dégrader qu’il va faire un clin d’œil à ce régime-là en chantant des actes qui vont nuire à l’opposition. Ce que Makanéra Kaké oublie aussi, c’est que pendant ces six dernières années, aucun opposant n’a été autant convaincu et fidèle à ses convictions que le président Aboubacar Sylla. C’est le seul président leader qui a rencontré le président Alpha Condé, dont le discours est resté le même et fidèle. Et même des partis politiques qui ont une certaine obédience majeure auprès des citoyens, à l’issue de leur rencontre avec le président de la République, nous avons fait le constat que leurs discours ont changé », a déclaré le directeur de la communication de l’UFC.

Poursuivant, Bangaly Keïta a fait savoir que Alhousseine Makanera Kaké n’a pas de niveau pour être le porte-parole de l’opposition.

« Tous ces propos de Makanéra Kaké, c’est qu’il est en train de chercher à se positionner par rapport au poste de porte-parole de l’opposition républicaine. Mais ce qui me surprend c’est que quelqu’un qui a fait plusieurs mois au sein d’un gouvernement dont il a été le ministre de la communication n’a pas pu devenir le porte-parole de ce gouvernement. Il vient d’arriver dans l’opposition, il n’a pas même posé ses valises et il prétend devenir le porte-parole de cette opposition. Vous souvenez que le président Aboubacar Sylla a dit officiellement que le poste de porte-parole de l’opposition, il n’en veut plus. Et pour être porte-parole de l’opposition, on ne s’autodésigne pas. En tout cas, le président Aboubacar Sylla ne s’était pas désigné lui-même à ce poste. Ce sont ses pairs qui ont fait un certain constat par rapport à sa compétence et son intégrité pour le désigner. Si Makanéra Kaké veut devenir le porte-parole de cette opposition républicaine, est-ce qu’il s’est demandé quel discours il aura par rapport au fond et sur la forme ? Parce que Alhousseine Makanera Kaké a des problèmes de syntaxe et qu’il n’a pas encore fini de régler. Il n’a pas fini avec ses problèmes de grammaire, d’orthographe, de conjugaison, bref de français. Mais comment celui-ci peut devenir le porte-parole de l’opposition républicaine ? Et je précise que l’une des fautes les plus graves qu’Alpha Condé ait commise pendant son exercice présidentiel, c’est le fait d’avoir désacralisé la fonction ministérielle en nommant Alhousseine Makanera Kaké comme ministre dans son gouvernement », a-t-il martelé.

Plus loin, ce cadre de l’UFC de souligner : « quand j’écoute dans les médias, j’ai honte pour mon pays qu’un homme de cette nature puisse devenir leader de parti politique. C’est pourquoi, le débat politique est pollué parce que des gens qui n’ont aucun niveau et qui n’ont aucune carrière puissent prétendre être des leaders politiques. Il faut que Makanéra comprenne que le président Aboubacar Sylla est un opposant convaincu. Il n’est pas l’opposant de la dernière minute. Après avoir été limogé au sein de l’opinion, aujourd’hui comme il est débarqué du gouvernement, il n’a aucune autre activité et il veut faire de l’attaque du président de la république son fonds de commerce et son gagne-pain ».

« S’il continue dans ses insinuations, dans ses propos éhontés à l’endroit de l’UFC et de son président, nous ferons des communications qui l’amèneront à se taire. Il veut devenir le porte-parole de l’opposition sans avoir aucune maîtrise, si ce n’est pas dans un pays comme la Guinée, vous ne tendrez pas le micro à Makanéra Kaké. Et je vous interpelle, vous hommes de médias, pour la qualité de vos émissions, cessez de tendre le micro à ce dernier », a-t-il lancé.

Par Yaya  Dramé

+224628380576

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




One thought on “Un cadre de l’UFC flingue grave Makanéra : « quelqu’un qui a des problèmes de syntaxe ne sera jamais porte-parole de l’opposition »

Laisser un commentaire