L’opposition républicaine exige « la libération immédiate » de Takana Zion

Suite à l’arrestation du reggaeman, Mohamed Mouctar Soumah alias  »Takana Zion » lors d’une marche qu’il a organisée, ce mardi au boulevard Tely à Kaloum contre la vie chère, la corruption et l’abandon de la jeunesse, l’opposition républicaine est montée au créneau pour exiger sa libération.

« Nous avons appris cet après-midi que Takana Zion a été arrêté. Vous savez,  il était parti pour marcher contre le 3è mandat. Que ce soit Takana ou un autre, tous ceux qui se battent pour le respect de la constitution guinéenne, pour lutter contre le tripatouillage de notre constitution, ils bénéficient de notre solidarité. C’est pourquoi nous exigeons sa libération immédiate ».

Elisa Camara

+224 654 95 73 22

Commentaires

commentaires




3 thoughts on “L’opposition républicaine exige « la libération immédiate » de Takana Zion

  1. pecos

    Enfin, les masques commencent à tomber.Nous savons maintenant que nos fameux reggae-drogues ne sont en réalité que des militants de l’opposition déguisés aux artistes.. Takana zion après avoir chanté les louanges d’Alpha Condé et ciré les chaussures de ce dernier se retrouve maintenant dans l’opposition.

    Repondre
  2. Coupon le cordon

    Qu’est ce que vous avez exigé quand ils ont arrêté le drogué Gaoul?
    Qu’est ce que vous avez exigé quand ils ont arrêté vos militants?
    Arrêtez de marchander.
    Allez dans la rue car en Guinée nous trouvons 2 choses dans les rues.
    Ce sont les ordures et militants de l’UFDG.
    Abana

    Repondre
  3. jeunes leaders

    hummm je me demande quel est la mission des reggae man , dénoncé ? marché dans la rue ? se lancé dans la politique ? mon pays est foutus trop de pagaille. TIKEN et BLONDI restera toujours grand.

    Repondre

Laisser un commentaire