Takana Zion libéré, mais placé sous contrôle judiciaire

Le célèbre reggaeman Takana Zion, interpellé hier mardi lors d’une marche non autorisée au boulevard Telli Diallo, a été libéré mercredi après une audition devant le juge à Kaloum.

Selon son avocat, Me Sidiki Bérété, le leader de « Black Mafia » « a été placé sous contrôle judiciaire. Il doit émaner 2 fois par semaine: lundi et vendredi ».

Takana Zion, artiste très populaire, à la tête du mouvement « Wonkhaï 2020 » a marché en compagnie de ses collègues artistes -Djani Alpha et Singleton- contre la vie chère en Guinée, la corruption, l’abandon de la jeunesse et aussi contre un éventuel 3è mandat du président Alpha Condé qui ne s’est encore jamais prononcé.

La semaine dernière, c’est le « Maréchal » Elie Kamano, un autre reggaeman de renom qui lui aussi avait été mis en taule pour manif non autorisée. Il protestait contre un éventuel 3è mandat du président Condé. Libéré, son procès aura lieu sous peu au tribunal de première instance de Mafanco, en banlieue de Conakry.

Par Youssouf Keïta

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire