Mines : les résultats de cadrage de l’ONG AMSP présentés à Conakry

« Atelier de cadrage de la stratégie d’amélioration de la participation des communautés affectées au processus d’EIES et au suivi de la mise en œuvre des PGES des projets miniers en République de Guinée. » C’est le thème d’une rencontre qui s’est tenue ce mercredi 26 juillet dans les locaux du palais du peuple à Conakry. C’est Lansana Condé, conseiller du ministre des Mines et de la Géologie qui a donné le coup d’envoi des travaux de ladite rencontre.

Organisée par l’ONG dénommée « Mines Sans Pauvreté », cette rencontre avait pour objet de regrouper les participants venus des principales directions techniques des départements ministériels impliqués dans la gestion minière, des sociétés minières, des parlementaires et de la société civile pour un examen approfondi des résultats de ses activités réalisées sur le terrain.

Dans son allocution de circonstance, le président du conseil d’administration de ladite ONG, Joseph Siba Dopavogui a remercié les uns et les autres pour leur présence, avant de placer l’évènement dans son contexte en ces termes :  « La rencontre qui se tient ce matin marque non seulement les trois années d’existence de l’ONG Mines Sans Pauvreté, mais surtout la présentation et la validation des résultats de cadrage de son plan stratégique axé l’amélioration de la participation des communautés affectées au processus de l’étude environnementale et sociale et au suivi de la mise en œuvre des plans de gestion environnementale et sociale des projets miniers en Guinée », dira-t-il entre autres, avant de mentionner :

« Le principe de la participation des communautés à la prise de décision s’applique bien sûr au secteur minier. Notamment, à la phase de l’étude environnementale et sociale. Car, celle-ci constitue l’unique occasion pour les communautés impactées par un projet minier de se prononcer sur la priorisation des impacts du projet, le choix des mesures d’atténuation des impacts et de participer au suivi de la mise en œuvre des mesures d’atténuation. Le choix stratégique de l’ONG Mines Sans Pauvreté vient à point nommer. Car, il fait suite aux résultats d’enquête d’autres organisations de la société civile. Ces enquêtes révèlent que 77%  des conflits enregistrés dans les localités minières sont les conséquences des impacts environnementaux incontrôlés et du manque de bénéfice des opérations minières ».

Pour sa part, le représentant du ministre des Mines et de la Géologie a, après avoir remercié et félicité les participants, dira que cet atelier vise à améliorer un document de stratégie de participation des populations des communautés riveraines affectées par les exploitations minières. « Alors, qui parle de participation dit implication, responsabilisation, mais aussi mise en place des structures communautaires de base pouvant impulser cette dynamique de participation communautaire. Il s’agit aussi d’informer et de sensibiliser les populations », dira entre autres Lansana Condé.

Par Youssouf Keita

+224 666 48 71 30

Commentaires

commentaires


TAG


Laisser un commentaire