Mines : des rapports d’études diagnostiques de l’exploitation artisanale de l’or et du diamant en restitution à Conakry

« Restitution des rapports d’études diagnostiques de l’exploitation artisanale de l’or et du diamant en République de Guinée. » C’est le thème d’un atelier d’échange de deux jours qui a ouvert ses portes ce vendredi 28 juillet 2017, dans un réceptif hôtelier de la place. C’est le chef de cabinet du Ministère des Mines et de la Géologie, Ahmed Sékou Keita qui a donné le coup d’envoi des travaux de ladite rencontre.

Organisé par le Ministère des Mines à travers la direction nationale des Mines, cet atelier regroupe plusieurs participants venus des départements ministériels impliqués dans la gestion minière, des organisations corporatives (UNOG, UNADOR et CONADOR), autorités traditionnelles communautaires et de la société civile parmi tant d’autres.

Pour rappel, c’est dans le cadre de la politique du gouvernement pour la valorisation inclusive et durable des ressources naturelles de la Guinée que le département en charge des Mines et de la Géologie, avec l’appui financier de la Banque mondiale a engagé deux études diagnostiques pour faire l’état des lieux de l’exploitation artisanale de l’or et du diamant.

« L’objectif de ces études étant d’orienter la politique du gouvernement vers une meilleure organisation de l’exploitation artisanale de l’or et du diamant en vue de leur insertion dans le tissu économique du pays tout en préservant l’écosystème environnemental et en renforçant la résilience des populations dans les zones d’exploitation. A travers le projet d’appui à la gouvernance dans le secteur minier (PAGSEM), un consortium de consultants constitués par ESELLE LEVIN LTD, GEOMIN et CECIDE a réalisé ces études suivant une approche participative et sous la supervision technique et de la Direction générale des Mines », nous explique-t-on.

Selon les organisateurs, les objectifs de cet atelier sont entre autres : Partager avec l’ensemble des parties prenantes, les contenus des rapports des études diagnostiques de l’exploitation artisanale de l’or et du diamant en Guinée ; Analyser de façon participative les recommandations des rapports et les amender en vue d’une appropriation par tous les acteurs impliqués et élaborer une feuille de route pour l’or et le diamant pour la mise en œuvre des recommandations des études.

En ouvrant les travaux dudit atelier de restitution, le chef de cabinet du Ministère des Mines et de la Géologie a mentionné que « le présent atelier est le lieu d’examiner le contenu des deux rapports, de questionner les recommandations et de les enrichir pour qu’à l’issue de ces jours de travail technique, des rapports d’études validés et un plan d’action partagé par tous les acteurs marquent le début d’une nouvelle approche  mieux informée et plus rationnelle dans la gouvernance et l’animation des activités d’exploitation artisanale de l’or et du diamant. »

Poursuivant, il a tenu à préciser : « Je formule ainsi les vœux que ce rendez-vous soit le lieu de s’informer, de partager et de contribuer pour que le processus  combien laborieux, mais indispensable déclenché le 06 février 2017 à Kankan par le président Alpha Condé lors de la journée nationale des orpailleurs pour la réorganisation de l’exploitation minière artisanale dans notre pays », dira en substance Ahmed Sékou Keita.

Par Youssouf Keita

+224 666 48 71 30

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire