Aller à l’entraînement et mourir, fauché par la foudre

Ils étaient des centaines de parents, amis, alliés et collaborateurs à venir rendre ce vendredi 4 juillet leur dernier hommage au jeune footballeur Amadou Tidiane Condé alias Papa Zidane dans la famille du disparu sis au quartier Kabada, dans la commune urbaine de Kankan.

Foudroyé en plein entraînement avec ses collègues dans la soirée du 3 juillet sur le terrain du CFP Ho-Chi-Minh, Amadou Tidiane Condé était un élève de la terminale Sciences Expérimentales du Lycée Morifindjan Diabaté de Kankan ayant redoublé le Bac session 2017.

Moussa N’Geye le demi-frère de la victime se souvient de son dernier entretien avec Papa Zidane. ‘ Dans la soirée du jeudi vers 15h je l’ai appelé d’aller m’acheter quelque chose quand il est revenu moi-même je lui ai demandé s’il ne joue plus au ballon, il m’a dit bien sûr oui je dis d’accord. C’est sur ça on s’est quitté moi je suis allé à Bordo avec mes amis, on est resté là vers 17 h on m’a appelé au phone pour me dire qu’il a été frappé par la foudre « .

Pour sa part Fodé Bangaly Nabé, un de ses coéquipiers avec qui il jouait, a déclaré  » On est resté dans la soirée du jeudi quand on discutait sur le match de Milo FC, l’entraîneur nous appelés pour venir à l’entraînement. Quand on est venus, on a commencé l’entraînement. Soudain, une forte pluie s’est annoncée. Alors que le coach nous a demandé à ce que les 11 entrants descendent sur le terrain, on est resté là entrain de jongler avant le démarrage du match, il (Papa Zidane) à mis la passe à un de nous et il s’est immobilisé tout d’un coup. On a entendu le coup de tonnerre. On est tous tombés à terre. Maintenant, nous nous sommes relevés après mais on a tout fait avec lui pour qu’il puisse se relever impossible. C’est ainsi qu’on l’a transporté d’urgence à l’hôpital régional de Kankan mais malheureusement il n’a pas survécu ».

Selon Dr Amara Kaba, le chef sévices d’urgences de l’hôpital régional de Kankan,  »outre la victime, j’ai reçu deux autres patients, le premier souffrait d’un traumatisme crânien et saignait par le nez et un second qui avait perdu connaissance mais grâce au concours de mes confrères, on a su gérer tous ces deux cas. Leurs vies seraient hors danger « .

A rappeler que la victime (Amadou Tidiane Condé) qui était âgé d’une vingtaine d’années a rejoint sa dernière demeure vendredi après la prière de 14H.

Alpha Oumar Koïta, correspondant régional à Kankan, Haute Guinée

622160720

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire