Prise en charge sanitaire des agents publics : l’INAMO et l’hôpital de l’amitié Sino-guinéenne signent une convention de partenariat

Hier mardi 8 Août 2017, le Directeur Général  de l’institut national d’assurance maladie obligatoire (INAMO), Mamady Doumbouya et le Directeur Général de l’hôpital de l’amitié Sino-guinéenne, Fodé Ibrahima CAMARA ont procédé à la signature d’une convention de partenariat pour une prise en charge sanitaire des agents publics et leurs familles. Une convention qui pourrait réduire significativement les évacuations sanitaires et à moindre coût.

De par cet acte, un grand pas vient d’être franchi dans le cadre de la couverture sanitaire des fonctionnaires et  leurs familles en Guinée. Cette convention de partenariat pour la prise en charge de cas de maladies graves chez les agents publics est vivement saluée par de nombreux guinéens et elle permettra à coût sûr de réduire le taux élevé d’évacuations sanitaires qui coûtent chères à l’Etat guinéen.

Pour rappel, l’Institut National d’Assurance Maladie Obligatoire (INAMO) a été installé en 2015 par le gouvernement guinéen à la suite d’un accord obtenu avec le mouvement syndical. Pour jouer efficacement son rôle de prise en charge sanitaire des fonctionnaires et leurs familles, une cotisation s’impose à toutes les parties.

L’Etat guinéen devrait cotiser progressivement à 10%, puis 15 et 18 %. Les fonctionnaires quant à eux, doivent payer 5 pour cent sur leurs salaires indiciaires. Ce qui pourrait rendre opérationnelle l’Institut, pour une  couverture  des risques liés à la maladie, aux accidents non professionnels et la maternité des agents publics et leurs familles.

Depuis sa création, cinquante (50) fonctionnaires ont été évalués et prise en charge par l’INAMO au Maroc et en Tunisie. Dans  ce nouveau partenariat, les 2 parties s’engagent à offrir des prestations de  qualité pour faire de cette convention un modèle de réussite en Guinée.

Baba Kouyaté                                         

 

 

Commentaires

commentaires


TAG


Laisser un commentaire