Cheick Sacko: ‘’à Dixinn, il n’y a qu’une salle d’audience. On a demandé au procureur de trouver une salle à louer dans le quartier’’

Lors de la récente conférence de presse qu’il a animée dans les locaux de la Cour d’Appel de Conakry, le ministre d’Etat, ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Me Cheick Sako  s’est prononcé sur la problématique du manque d’infrastructures judiciaires dans le pays. Une situation à laquelle il a promis de trouver des solutions idoines une fois qu’il aura un budget conséquent.

A l’entame, le ministre Me Cheick Sacko a reconnu qu’« il y a véritablement  des problèmes d’infrastructures dans notre pays. Quand vous allez à Kaloum, Dixinn et à Mafanco, on a un peu  honte  d’être guinéen. Il faut appeler les choses par leurs noms. En même temps, concomitamment, il faut voir aussi d’où nous venons, mais cela n’excuse pas ce qu’on voit actuellement. Est-ce vous connaissez le montant  du budget du Ministère de la Justice? Moi, depuis que je suis là, je me bats pour que ça monte un peu. J’ai sensibilisé les députés qui m’ont toujours soutenu, mais nous sommes toujours au même point. Moi, je n’ai pas honte de le dire. »

C’est vrai qu’il avait Ebola, poursuit-il « mais on pouvait comprendre tout.  Je suis en guerre avec mes collègues des Finances et du Budget pour la situation de mon Ministère. Concernant Dixinn, il n’y a qu’une salle d’audience. Vous trouvez cela normal dans un tribunal aussi névralgique ? On a demandé à Monsieur le procureur de trouver une salle à louer dans le quartier pour une question de proximité. »

Plus loin, le ministre a tenu à préciser : « On essaie de faire ce qu’on peut avec le peu de moyen qu’on a. Nous avons un Etat fragile, je vous ai dit que le gouvernement essaie de faire ce qu’il peut. Mais jugez-nous par rapport au moyen qu’on a et par ce qu’on est entrain de faire comme record. J’ai toujours dit que la reforme de la justice ne signifie pas de faire des routes ou des ponts. C’est une reforme qui ne se voit pas tout de suite. Nous donnons rendez-vous à ceux qui auront longue vie dans 5 ans ou 10 ans, beaucoup de magistrats seront à la retraite, nous ferons autres choses.»

Elisa Camara             

+224 654 95 73 22      

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires


TAG


One thought on “Cheick Sacko: ‘’à Dixinn, il n’y a qu’une salle d’audience. On a demandé au procureur de trouver une salle à louer dans le quartier’’

  1. Keoulen

    Il faut aller tenir les audiences dans un des hotels de conakry.
    Pour le procés des evenementd du 28 septembre le faire à Plaza diamond.
    Tant pis pour les aigris le progrés en matche.

    Repondre

Laisser un commentaire