ARMP: l’heure est au travail et à la formation

A l’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP), l’heure est au travail et à la formation, a constaté sur place notre reporter. Une formation est même déjà en cours, démarrée au mois de mai dernier. Et elle a pour objectif, de faire comprendre aux participants le rôle d’une commission de passation des marchés, la procédure de demande de cotation et les processus d’ouverture et d’évaluation des offres pour les cotations. Et notre reporter a pu recueillir les propos du directeur chargé de la formation et des appuis techniques, M. Paul Bomboh, qui a donné des précisions :

« Il s’agit d’une formation permanente, gratuite à l’attention de tous les acteurs de la commande publique. C’est un système de formation qui part du principe, il y a des cibles différentes parmi les acteurs et auxquels il faut fournir une formation adaptée. Et donc nous avons justement deux jours par semaine, de mardi et le jeudi. Où nous invitons les autorités contractantes à nous envoyer les commissions de passation et les commissions de contrôle, pour qu’elles prennent en compte tous leurs rôles dans la passation des marchés publics, dans l’objectif de transparente et d’efficacité des dépenses publiques.

Nous avons commencé cette formation depuis le mois de mai 2017, malgré l’interruption durant le mois de carême, nous en sommes à peu près cent cinquante personnes formées aujourd’hui, sur un objectif d’ici la fin de l’année cinq cent personnes seront formées.

Nous pensons que le rythme est bon. Et nous poursuivons dans ce sens. Certaines cibles ne sont pas encore touchées, mais nous sommes en train de préparer les modules nécessaires à la formation des soumissionnaires. Parce que les soumissionnaires doivent être conscients de leur droit et de leurs obligations dans le système.

Il faut rappeler que le rôle de l’ARMP, c’est de réguler le système de marchés publics, régler veut dire, faire en sorte que tout le système fonctionne correctement. Ça part de la formation, ça part sur les outils de documents, ça part de l’amélioration des textes et de procédures et ça part du traitement des recours et des litiges.

Le rôle de l’ARMP est très vaste et le travail de fond qui est fait aujourd’hui donnera certainement les résultats dans les années qui viendront.

Aujourd’hui le climat de travail est serein, les gens s’impliquent et tous les collaborateurs, à travers la dynamique du Directeur général, monsieur Jonas Diallo, qui soutient les efforts de formation et d’autres activités de l’ARMP. »

Cellule de communication de l’ARMP

 

 

pos recueillis par Aly Soumah

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire