Labé : des présumés coupeurs de route arrêtés par les forces de l’ordre

Trois (3) présumés coupeurs de route arrêtés mercredi dernier 9 Août 2017, par le commissariat central de police de Labé avec l’appui du syndicat des taxis-motos ont été présenté ce vendredi matin à la presse.

Selon nos informations, ces présumés malfrats ont été arrêtés après avoir poignardé un conducteur de taxi-moto dans la sous-préfecture de Sannoun. Il s’agit entre autres de Martin Koivogui âgé de 42 ans et menuisier, Ibrahima  Sory Camara, et Amadou Sadio Bah âgé de 17 ans.

Au micro de MEDIAGUINEE, l’un des présumés bandits a reconnu les fais qui leur sont reprochés. Selon lui, ils ont perpétrés une attaque à Sannoun dans laquelle un taxi-motard a échappé belle la mort. « Nous avons déplacé un taxi-motard pour qu’il nous dépose à Sannoun pour chercher 3 millions 500 mille FG dans une opération que nous avons planifié. Après cette première opération avec le même taxi-motard, nous avons pris la direction de Koundjeya pour la seconde opération. En cours de route, Ibrahima Sory a poignardé mortellement au ventre le conducteur de taxi-moto. Apres moi aussi j’ai pris un gourdin avec lequel je lui ai tabassé » a expliqué Aamadou Sadio Bah.

Des accusations ont été confirmées par Ibrahima Sory Camara. Par ailleurs, ces deux complices accusent Martin Koivogui d’être le chef de leur gang. Des accusations qui été aussitôt balayées d’un revers de la main par ce dernier.

« C’est les enfants là qui m’ont accusés. Selon eux, c’est moi qui leur dis d’aller commettre du crime. Alors que ce n’est pas moi. Ils sont allés faire un vol à main armée. Ils ont tenté de dérober la moto d’un taxi-motard. C’est après mon arrestation que j’ai compris de quoi je suis accusé. Dans leur explication, ils disent qu’ils ont pris un taxi-motard et qu’ils l’ont poignardé dans le but de lui retirer sa moto. Kébé est le cousin de mon ami. Je suis logé dans leur famille. Donc, ces enfants là venaient chez Kébé pour chercher leur dose de chanvre indien. C’est de là que j’ai fait leur connaissance » s’est défendu Martin.

Interrogé sur l’interpellation de ces présumés bandits, le Directeur de la sureté régionale de Labé a bien voulu retracer le film de leur arrestation avant de préciser que les présumés assassins du taxi-motard, Mamadou Bachir Diallo assassiné le 30 mars dernier sont actuellement au Sénégal et qu’une procédure est en marche pour leur arrestation.

« C’est le mercredi dernier que ces jeunes ont attaqués un taxi-moto sur la route de Koubia, en utilisant une arme blanche à cause d’une moto. Ils vont répondre ce matin devant Monsieur le procureur de la République. Cette interpellation est le fruit de la collaboration des services sécurités, les syndicats et les populations. Il faut que cette collaboration continue. En outre, depuis l’assassinat de Bachir les noms que nous ne pouvons dire officiellement maintenant ont quitté le pays. Ils sont au Sénégal. Nous avons déjà appelé nos collègues de l’interpole et ils sont là-déçu. Nous attendons les résultats », nous a confié Aboubacar Biro Keita

Affaire à suivre !

Amadou Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé.

+224 620 44 25 83           

 

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire