Bouréma Condé sur la prévention des conflits : ‘’avant, l’argent n’importait pas les gnamakalas et les griots »

Lors d’un atelier de formation sur la gestion et la prévention des conflits en Guinée organisé par le Ministère de l’unité nationale, le ministre de l’administration du territoire, le gal Bouréma Condé a déclaré que l’une des principales causes des conflits dans le pays, plus précisément à l’intérieur, serait la déroute des gnamakalas et griots.

‘’Traditionnellement, ceux qui jouent le rôle de modérateur, je veux parler de nos griots et de nos gnamakalas jadis c’étaient eux les dépositaires de la paix. Mais aujourd’hui, cette espèce aussi devient une espèce en voie de disparition« , déplore-t-il.

C’est vrai, argumente-t-il, ‘’parce que le sens de l’efficacité du rôle de gnamakalas résidait dans le refus qu’ils avaient par rapport à la chose matérielle.  L’argent ne les importait pas, ils tenaient à dire la vérité« .

Mais, aujourd’hui, les gnamakalas, celui qui donne de l’argent, c’est son grand-père qui a été le premier occupant du terrain et bonjour encore les dégâts et bonjour les catastrophes« .

Elisa Camara   

+2246547322

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire