A peine rentré d’Europe, Bantama fusille Siaka : ‘’ceux qui se disent petits Macron, pensant tenir tête au président Alpha Condé, se trompent’’ (vidéo)

Le nouveau ministre des Sports, de la Culture et du patrimoine historique Sanoussy Bantama Sow n’est pas rentré dimanche bredouille de son voyage qui l’a conduit en Hollande et en Belgique. Il a comme dans sa besace un gros fouet contre son prédécesseur Siaka Barry, limogé la semaine dernière, à qui il reproche d’avoir voulu donner un coup de poignard à celui qui l’a nommé ministre. Bantama Sow en a profité pour mettre en garde tous les « Siaka » qui rôdent autour du président. Ils seront tous démasqués, dit-il, le moment venu. « Je suis fier d’être Alpha Condé. Je ne suis pas révolutionnaire mais je suis Alpha Condé », a entonné la coqueluche du parti au pouvoir qui a bénéficié d’une grandiose mobilisation jamais organisée pour un ministre issu du rang du Rpg Arc-en-ciel. La jeunesse du parti, à sa tête l’ingénieur des télécoms Mohamed Sita Cissé- a dans un discours plein de verve promis d’accompagner le nouveau ministre et de soutenir toutes les actions du chef de l’Etat.

« Je suis fier d’être Alpha Condé. Je ne suis pas révolutionnaire mais je suis Alpha Condé. Je suis Alpha Condé, je suis Alpha Condé. Je n’ai pas de discours aujourd’hui. Et je ne parlerai pas mais je poserai des actes clairs et nets. Mais la jeunesse doit savoir que ma nomination et celle du ministre Dr Ibrahima Kourouma, ce n’est pas nous qui avons été nommés mais la jeunesse du RPG et de la Guinée. Ce n’est pas une seule personne qui gagne mais c’est une équipe qui gagne. Surtout l’équipe du Pr Alpha Condé, l’équipe dans laquelle il est l’entraîneur. C’est l’entraîneur qui connaît où il faut placer Mamadouba, Salifou ou s’il faut Thierno. Je n’ai jamais vu dans la vie l’entraîneur de l’équipe adverse dire qu’il faut mettre Mamadouba ou Salifou à la défense ou dans le but. Vous avez vu ça ? Mais ce que je dirais, tous ceux qui se disent petits  »Macron » de Guinée vont partir dans l’ombre, ils seront démasqués. Le Petit  »Macron » de Guinée, (…) pensant que demain [ils] vont tenir tête au professeur Alpha Condé, ils se trompent. Ils trouveront devant eux une vaillante jeunesse du RPG Arc-en-ciel prendre la défense du président Alpha Condé ».

Par Yaya Dramé, depuis le siège du Rpg Arc-en-ciel

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




4 thoughts on “A peine rentré d’Europe, Bantama fusille Siaka : ‘’ceux qui se disent petits Macron, pensant tenir tête au président Alpha Condé, se trompent’’ (vidéo)

  1. TDA

    Je viens de trouver la réponse à ma question de savoir pourquoi les Ministres actuels nommés par Alpha Condé ne produisent pas de résultats pour le bien être de la population ? C’est par ce que les cadres du bureau politique national du RPG n’en veulent pas du tout. Ainsi, cela devient un risque d’éviction des Ministre qui s’engagent à produire des résultats du travail pour le quel le prof leur a confié. Alors est ce la peine d’accepter un poste Ministériel dans ce contexte ? ou accepter d’être un haut cadre de ce pays? quand il y a des gens qui manifestent carrément des jalousies comme ça par ce que tel a réussit à remplir sa mission, à quoi bon de travailler honnêtement pour son pays ? penseront aussi les autres Ministres qui sont en poste actuellement. Alors, là c’est une déception. Je pense quelque soit le résultat que Siaka aura produit à son département, c’est aussi le résultat du prof et du RPG, mais je ne comprend pas que cela frustre les cadre du BPN du RPG !!!!!!! Si cela continu comme ça, quel sera le bilan que le RPG va présenter à la fin du mandat d’Alpha Condé ?

    Repondre
  2. camus

    Tous ceux qui se passent aujourd’hui c’est la faute a Alpha, c’est Alpha qui a été ingrat hypocrite dès après sa réélection en 2015, si non c’est une équipe qui a été gagné, pourquoi mettre nommé les hommes qui ne croient pas, qui sont contre ton projet de société, contre votre idéologie. c’est une sorte de trahison dont le RPG a supporté. je ne peux pas et je ne vais jamais comprendre. Mohamed Tall de UFR a quoi plus les jeunes cadres de RPG, qui ce sont battu durant des années pour le parti et le président nomme quelqu’un qui s’est opposé a toi

    Repondre
  3. djibongo premier keita

    Le président de la République a á ce pouvoir discrétionnaire , lui permettant de nommer ou de limoger celui ou celle qu’il veux en fonction de son programme de societe intellectuellement elaboré; et certes , il n’a pas besoin de consulter ces mécontents du pays. Qui demandent que leur intérêt égoïste et une fois cela est touché; donc ils mettent couiner.

    Repondre

Laisser un commentaire