Affaire 20 milliards US : « pour un patriote, apprendre qu’il y a un tel investissement dans son pays, on ne peut que s’en féliciter. Mais…’’ (Faya)

Joint par la rédaction de Mediaguinée ce mercredi par rapport à l’accord portant sur 20 milliards de dollars américains entre la Guinée et la Chine, le président du Bloc Libéral (BL), Dr Faya Millimouno, s’est réjoui de cette annonce, tout en invitant le gouvernement à en faire un bon usage.

« Pour un patriote, apprendre qu’il y a un tel investissement qui est possible dans son pays et avec tout ce que cela peut entraîner en termes de création d’emplois, de construction d’infrastructures, on ne peut que s’en féliciter. Mais nous sommes en Guinée où les choses comme ça sont annoncées… », a réagi Dr Faya.

Et d’ajouter : « On nous avait annoncé l’investissement de 5 milliards de Mubadala.  On n’a pas encore vu cela se réaliser sur le terrain. En grande pompe, en 2014, on nous a annoncé que Rio Tinto allait investir 20 milliards pour développer la mine de Simandou.  Après les élections de 2015, Rio Tinto a tout bonnement annoncé son retraitNous voyons derrière beaucoup plus un effet d’annonce que la réalité.  Les Guinéens ne se nourrissent pas de vent, de l’abstrait, mais ils se nourrissent du concret. Ils se déplacent sur du concret, c’est-à-dire sur des routes. Quand ils quittent ici pour aller à Mamou, ils doivent circuler sur une route. Et si cette route est mauvaise, elle est mauvaise. Les Guinéens veulent des actes. Quand les actes seront posés, naturellement, on ne pourra que s’en féliciter. »

Au nom de son parti, Dr Faya Millimouno a déclaré ceci : « Nous souhaitons tous que cette annonce puisse se réaliser. Mais pourquoi attendre la fin de son second mandat pour annoncer ce genre d’accord. Est-ce que c’est pour nous vendre après qu’il a commencé quelque chose qu’il fallait le laisser achever. Ça ne passera pas, parce qu’il faut faire un avertissement clair. En Afrique, les gens aiment dire ‘’j’ai commencé quelque chose, laissez-moi achever’’ pour se maintenir au pouvoir.  Si ces 20 milliards se concrétisent, nous, en tant que BL, nous développons toute notre vigilance aux conditions dans lesquelles cet accord est signé. Qu’est-ce que l’Etat guinéen donne à la Chine et sous quelles conditions ? Nous insisterons pour exercer notre droit d’accès à l’information publique pour que nous comprenions si on n’est pas en train de mettre les mains des Guinéens dans l’eau. »

Elisa Camara

+224654957322

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




2 thoughts on “Affaire 20 milliards US : « pour un patriote, apprendre qu’il y a un tel investissement dans son pays, on ne peut que s’en féliciter. Mais…’’ (Faya)

  1. TDA

    Mise à part des accords signés avec l’opposition guinéenne, beaucoup d’autres accords avaient été déjà signés avec les occidentaux par la Guinée, mais ils sont où ces accords ? on va aller signer encore un autre accord avec la chine qui ne développe jamais un pays. Quand la chine s’intéresse à un pays, c’est que c’est un pays instable où aucune institution ne marche comme cela se doit !!!!!!!!!!!!!! Donc elle sème le bordel dans ce pays dans les années avenir. Je crois, on a besoin de l’argent, mais il faut être prudent avec la chine. L’exemple de Rio Tinto est encore là ! Ce géant minier nous a offert une somme colossale pour un accord de coopération sur plusieurs années, mais cela s’est mal terminé en moins de 5 ans d’exercice seulement !!!

    Repondre
  2. TDA

    A ceux qui auront le privilège de mettre en œuvre tous les projets de cet accord de financement, il ne faut pas faire des projets d’urgence !!! Il faut que ça soient des projets durables et bien faits qui pourront rester pour des générations et des générations. Depuis 2010, le constat est alarmant dans la construction des infrastructures dans notre pays, car tout ce qui a été fait sont des projets d’urgence pour permettre au prof national d’être réélu et fidélisé son électorat par la poudre aux yeux des populations. Ainsi, il s’avère à cet effet que ces projets ont une durée de vie de 1 an et demi, c’est ça la triste réalité récente de notre pays. Cela veut dire qu’après le mandat du prof national, aucune infrastructure ne restera pour le bien être des générations futures des guinéens. Il faut à tout prix éviter cette situation dans l’avenir de ce pays.

    Repondre

Laisser un commentaire