Le COCAN au Ministère des Sports : « nous organiserons la meilleure CAN en Guinée. N’écoutez pas la rue ! » (Antonio Souaré) 

Le ministre des Sports, de la Culture et du patrimoine historique Sanoussy Bantama Sow multiplie les contacts avec les structures relevant de ses compétences. Ce lundi, il a reçu en audience les membres du Comité de pilotage de la Coupe d’Afrique des Nations (COCAN) édition 2023. Objectif ? Faire le rapport d’étape et dégager les perspectives.

Au sortir de cette réunion, Mamadou Antonio Souaré, président du COCAN et président de la Fédération Guinéenne de football (Féguifoot) a expliqué les raisons de la rencontre :  « c’est d’abord une prise de contact. Comme vous le savez, le département est doté d’un nouveau ministre. Donc, on était venus pour faire une prise de contact avec le nouveau ministre pour lui faire le compte rendu et signifier non seulement dans notre football, qu’est- ce que c’est le COCAN ? Où nous en sommes ?  Et quel est le parcours qui nous attend ? Donc, ces échanges d’idées étaient de voir comment pouvoir mettre ça en place pour pouvoir organiser en 2023 l’une des meilleures coupes d’Afrique des nations. Nous, en tant que techniciens, on n’a pas de problème mais seulement l’engagement politique. Mais comme le ministre Bantama Sow s’est engagé politiquement parce que vous savez le dernier mot revient à la décision politique, nous, nous faisons le travail, c’est la décision politique qui va nous mettre sur les rails et je crois qu’il est décidé à le faire et tout le monde converge dans le même sens ». Ajoutant que la Guinée fera la meilleure CAN en 2023. « Je ne suis pas optimiste mais je suis sûr que nous organiserons la meilleure CAN ici en Guinée. N’écoutez pas la rue mais voyez ce que nous sommes capables de faire parce que vous avez des hommes qui ont la capacité managériale qui vont le faire », a assuré le président de la FEGUIFOOT.

Prenant la parole au nom de son département, Aboubacar Molota Camara, chef de Cabinet et Directeur des opérations du COCAN a déclaré que « cette visite s’inscrit dans le cadre de la prise de contact au quotidien de l’actuel locataire du département en charge des Sports qui a tenu à rencontrer les membres du comité de pilotage de la coupe d’Afrique des nations édition 2023. Premièrement, pour faire le rapport d’étape et ensuite dégager les perspectives, c’est ça l’objectif de l’audience ».

A l’en croire, le ministre Bantama Sow a été à l’origine de la candidature de la Guinée pour l’organisation de cette coupe d’Afrique des nations. « Puis que vous savez tous, l’actuel ministre des Sports, de la culture et du patrimoine historique Sanoussy Bantama Sow a été à l’origine de la candidature de la Guinée à l’organisation de cette coupe d’Afrique des nations. Il a été l’initiateur donc, il a voulu s’enquérir du niveau d’avancement de ces préparatifs et nous avons eu à lui faire le point de la situation depuis la création de ce comité d’organisation par un décret du président de la République. Après la publication de ce décret, il y a eu un autre décret qui a mis en place le comité de pilotage composé de six membres dont le frère Antonio Souaré a été le président. La troisième étape de l’exercice a été la mise en place de commission technique et de travail (…). Donc, nous avons fait l’état des lieux avec le ministre Bantama Sow et nous avons rassuré l’ensemble des membres pour satisfaire les Guinéens qui sont sceptiques et qui pensent que nous ne sommes pas capables d’organiser la CAN en 2023. Et le ministre a pris cet engagement de faire en sorte que le budget qui doit être mis à la disposition du comité d’organisation soit effectif et que le siège que le président de la République vient de doter le comité soit rénové et équipé pour que les activités futures puissent être développées aussi rapidement que possible », a souligné M. Camara.

Très optimiste pour la réalisation de ce rêve que les Guinéens ont longtemps caressé, Molota rappelle que l’organisation d’une CAN ne relève pas du miracle. « Vous savez que ce genre d’organisation, il n’y a pas de miracle. La Guinée a relevé des défis plus importants que la Coupe d’Afrique des nations. Nous, nous estimons que c’est une aubaine pour la Guinée d’engager ce qu’on appelle le ‘’plan Marshall’’ parce qu’il y a beaucoup de secteurs de la vie sociale et économique qui vont être développés à l’occasion de l’organisation de cette CAN. Donc, ne soyons pas pessimistes, nous pensons aujourd’hui qu’il y a l’expertise nécessaire parce que nous allons nous référer à nos devanciers et aujourd’hui, c’est le système de ‘’faire faire’’. Il faut dire encore que cette organisation concerne l’ensemble des Guinéens parce que ce n’est pas l’affaire d’un ministre ou comité de pilotage mais c’est l’affaire de l’ensemble du peuple de Guinée. Et nous devons nous engager parce que le président de la République s’est déjà engagé en mettant en place tout ce dispositif juridique pour que la Guinée puisse avoir la CAN Sénior dans notre pays », a-t-il enfin lancé.

 Yaya Dramé 

628380576

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire