Elhadj Badrou, imam de Labé se souvient de l’Erudit de Kankan Elhadj Amadou Chérif : ‘’il s’est battu pour calmer les tensions en Guinée’’

Le décès mardi à Kankan de l’Erudit Elhadj Amadou Chérif, 87 ans, suscite une foule de condoléances de adressées à sa famille, à Nabaya et à toute la Guinée. Le premier imam de Labé Elhadj Badrou, fils du très respecté feu Elhadj Thierno Abdourahamane Bah a salué la mémoire d’un homme exemplaire qui fut l’ami fidèle de son défunt père, du Foutah Djallon et un véritable acteur de la paix et de la cohésion sociale.

« Je prie Dieu de nous accorder sa miséricorde. Je me rappelle qu’Elhadj Chérif Ahmed était un ami fidèle à mon père Elhadj Thierno Abdourahmane Bah, que leurs âmes reposent en paix tous les deux. Il est venu à Labé à maintes reprises, lors d’un de ses derniers séjours, on se rappelle tous, dû aux petits problèmes qui pointaient à l’horizon. Dieu merci, le sage s’est battu pour calmer ces tensions en Guinée. Chérif Ahmed était très d’accord avec les sages du Foutah. Grâce à lui, nos parents et ressortissants du Foutah résident à Kankan ont été sauvés suite à la médiation du Chérif lorsque des conflits ethniques voulaient éclater dans notre pays. A Kankan, si certains voulaient tabasser et piller les biens des Peulhs, Elhadj Chérif Ahmed était celui qui disait qu’on ne touche à aucun cheveu des peulhs à Kankan. On prie Dieu de nous donner une personne qui va le remplacer et que la terre lui soit légère », dit le petit-fils de Thierno Aliou Bhoubha Diyan.

A noter qu’Elhadj Amadou Chérif, inspecteur régional de la ligue islamique de Kankan, sera inhumé le jeudi 14 septembre prochain dans sa concession à Salamani. Le gouvernement guinéen a promis de prendre en charge tous les frais liés aux funérailles.

Par Amadou Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620442583

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire