Santé de la reproduction : des parlementaires et sages-femmes à l’école de l’UNFPA

«Journées de sensibilisation des parlementaires sur la santé de la reproduction.» C’est le thème d’un atelier d’échange de deux jours qui a ouvert ses travaux ce mercredi 13 septembre 2017, dans un réceptif hôtelier de la place.

Initié par l’Assemblée Nationale à travers le réseau des parlementaires pour la population et développement en Guinée (RGPAD) avec l’appui du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), cet atelier regroupe une quarantaine de participants composés de parlementaires, de sages-femmes et du personnel de l’administration parlementaire.

Dans son intervention de circonstance, le président dudit réseau des parlementaires, l’honorable Sidiki Cissé a, après avoir adressé ses vifs remerciements l’UNFPA pour ses œuvres, dira que le présent atelier se tient au moment opportun pour permettre aux participants d’avoir des connaissances d’être mieux outillés dans ce domaine.

« S’agissant du thème, son importance et son opportunité ne saurait être discutées, en raison du fait qu’il constitue un des piliers du dividende démographique dont la capture pour notre pays est une exigence de développement, s’il veut être demain parmi les pays qui comptent et non ceux que l’on compte », a-t-il déclaré.

Poursuivant, il a fait savoir aux participants qu’en misant sur eux pour la diffusion des résultats du présent atelier, « l’UNFPA entend capitaliser sur note statut de représentant du peuple qui vous permet d’agir à trois niveaux qui sont : Sensibiliser les autorités exécutives nationales et locales pour les amener à adopter des comportements et des décisions favorables à la santé de la reproduction. Faire le lobbying auprès de vos collègues députés pour le vote des lois en faveur de la santé de la reproduction. Enfin, largement sensibiliser les populations qui vous font confiance », a-t-il ajouté.

Pour le représentant AI de l’UNFPA en Guinée, cette activité constitue pour son institution une réelle opportunité de porter plus haut son plaidoyer en matière de santé de la reproduction en faveur des populations vulnérables que sont selon lui, des adolescents, les jeunes et les femmes.

« Elle s’inscrit dans le cadre de l’appui de l’UNFPA aux organisations de la société civile notamment aux différents réseaux dans le but de contribuer à l’accélération de la réduction de la morbidité et de la mortalité maternité, néonatale et infantile en Guinée », dira entre autres Aboubacar Cissé de l’UNFPA.

A son tour, Dr Mohamed Bérété, en sa qualité de président de la cérémonie a, au nom du président de l’institution parlementaire guinéenne remercié l’UNFPA pour ‘’ son accompagnement sans cesse ‘’ en faveur de l’Assemblée nationale. Il a par la même occasion exhorté les participants à bien assimiler les modules qui seront dispensées pour le plus grand bonheur des uns et des autres.

Par Youssouf Keita

+224 666 48 71 30

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires


TAG


Laisser un commentaire