L’UFDG sacqué à Tougué : le préfet (très fort) nomme un président de délégation spéciale par intérim (copie)

Le président de la délégation spéciale de Tougué en la personne de Sacko Barry par le gouverneur de région a été suspendu de ses fonction suite à une plainte du préfet de la localité, El hadj Abdourahmane Baldé qui l’accuse de malversation financière portant sur plus de 160 millions. Une situation qui a valu à l’ancien homme fort de la commune urbaine de Tougué et son receveur communal une peine de prison de 3 ans et le remboursement de l’intégralité de la somme détournée, en début d’année 2017. Le préfet de Tougué -qui en a gros sur le cœur- contre toute attente nomme dans une décision No 0001, en date du vendredi 27 janvier 2017 un président par intérim de la délégation spéciale de la commune urbaine de Tougué.

Article 1er : monsieur Thierno Mamadou Oury Diallo, membre du conseil communal de la commune urbaine de Tougué est nommé président par intérim de la délégation spéciale de la commune urbaine de Tougué en attendant la nomination d’un titulaire.

Article 2 : la présente décision qui prend effet à compter de sa date de signature sera enregistrée et publiée partout où besoin sera.

Une décision qui a irrité le députe uninominal de Tougué. Pour Dr Alpha Mamadou Baldé, l’intérimaire ne représente pas l’Ufdg et, dit-il, ce n’est pas au préfet de nommer un intérimaire en lieu et place du parti. Avant de qualifier cette nomination de violation de l’accord politique du 12 octobre 2016.

Après donc cette situation qui a commencé à dégénérer, le dimanche 17 septembre dernier, le gouverneur de la région administrative de Labé s’est rendu sur les lieux. Objectif, ramener de l’ordre à la délégation spéciale. Pour faire respecter l’accord politique du 12 octobre, Saadou Keita a demandé aux délégués de l’ufdg de se concerter au sein de leur parti afin de trouver un intérimaire.

Force est de rappeler que cette décision est rendue publique le samedi 16 septembre 2017. Au début, le préfet Elhadj Abdourahmane avait nié avoir pris une décision écrite pour nommer à ce poste Thierno Mamadou Oury Diallo. Par ailleurs, le préfet de Tougué est tristement célèbre ces derniers temps. Il y a deux ans, ce même préfet confisquait les clés du bureau du maire par intérim de Koin, avec pour prétexte qu’il est toujours maire de la localité et que depuis 2 ans il n’a trouvé de solution pour faire sortir ses affaires dudit bureau afin de le libérer.

Amadou Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire