Mamou : Bantama assiste financièrement les artistes et se rend au chevet du 1er responsable du RPG, malade

‘’Tour-tour, Handdè Ko Tour Makko’’, c’est avec ce slogan que le ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine historique, Sanoussy Bantama Sow, a été accueilli ce samedi 23 septembre à la Maison des Jeunes de Mamou pour assister à la finale d’un concours de danse traditionnelle.

Tour à tour, des artistes comme ‘’les Ballets africains’’, Tiranké Sidimé, Abdoulaye Keita et ceux locaux ont impressionné et donné du goût au public mamounais qui était fortement mobilisé pour la circonstance.

Très impressionné par la prestation des différents artistes sur scène, le ministre Bantama Sow n’a pas caché sa satisfaction. « Je remercie toute la population de Mamou pour son déplacement massif. Je n’ai pas de discours à tenir parce que les ‘’Ballets africains’’, l’artiste Tiranké Sidimé et Abdoulaye Keita ont parlé à la place de Bantama Sow. Et la jeunesse qui a participé aux compétitions a parlé au nom de Bantama Sow. A Mamou, ce que vous venez de faire ce soir, c’est un avant-goût de la gouvernance de Bantama Sow en tant que ministre de la Culture. Nous allons mobiliser la jeunesse guinéenne et nous allons faire la promotion de la culture guinéenne pour la hisser très haut », a promis le nouveau patron des Sports, de la Culture et du Patrimoine historique.

En marge de sa visite de travail dans la ville-carrefour, le ministre Bantama Sow et sa délégation se sont rendus successivement samedi matin chez El hadj Amadou Kolon, directeur régional de la Ligue islamique et le premier responsable du RPG Arc-en-ciel dans la région administrative, El hadj Aboubacar Biro Diallo, qui a fait un accident au niveau de son pied.

A l’occasion de cette deuxième journée de sa tournée dans cette partie du Fouta Djallon, autrement appelée ville des Almamys, le ministre a offert une somme de 9 millions de francs guinéens aux artistes. Une somme répartie comme suit : 5 millions pour les Ballets africains, 2 millions pour les deux finalistes du concours de la danse traditionnelle et 2 millions pour les artistes locaux.

Yaya Dramé depuis Mamou, envoyé spécial

628-38-05-76

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire