Tierno Monénembo invité de marque du Congrès de la FIPF au Japon

Voici une bonne nouvelle qui plaira à tous les francophones du monde : Notre compatriote lauréat du prix Renaudot 2008 et du Grand prix de la francophonie 2017 de l’Académie française est fait invité de marque du 4e Congrès régional Asie/Pacifique de la FIPF qui se tient dans les locaux de l’Institut français du Japon-Kansai et sur le campus de l’université de Kyoto du 20 au 24 septembre 2017.

Notre Tierno Monénembo a donc accepté de s’asseoir à table avec les promoteurs de la langue que sont les membres de la Fédération internationale des professeurs de français (FIPF) durant ce 4e Congrès régional de la Commission Asie-Pacifique (CAP) organisé sur un thème aussi actuel que vital de l’«Écologie du français & Diversité des langues ».

L’écrivain qu’il est y retrouve toute la noblesse de partager de moments d’échanges avec les professeurs de la langue qui est son outil de travail et par-dessus tout son univers de vie et d’action.

Tierno chérit tellement le français que sans lui la vie n’aurait aucun sens pour lui. Il fait donc de la langue sa raison d’exister et en retour elle guide son action de tous les jours. Tierno la manie à souhait et elle donne vie et âme à ses ouvrages faits eux aussi des références dans l’espace francophone à l’image de leur auteur devenu une icône de la francophonie littéraire.

Tierno, l’écrivain, l’humaniste et l’activiste, est fait invité de marque à Kyoto à un moment où le monde entier tient à célébrer « les vingt ans de la signature du protocole de Kyoto, qui marque l’émergence d’une prise de conscience planétaire des risques que fait courir un développement non contrôlé à l’ensemble des habitants du globe et aux générations futures ».

Avec lui, la notabilité de chercheurs va élargir « la notion d’environnement pour y inclure la protection et la promotion de la diversité culturelle et linguistique ». Tout naturellement, « la langue française contribue à cette diversité ».

L’autre intérêt que revêt la présence de Tierno à ce congrès de Kyoto trouve son explication dans le fait qu’actuellement « les communautés linguistiques (étant) des écosystèmes fragiles, méritent autant d’attention que la qualité de l’air ou la préservation des ressources naturelles ».

Ce congrès qui est à sa quatrième édition, « souhaite illustrer de manière éclatante son engagement en faveur d’un développement durable des langues et de la promotion du français comme vecteur d’amitié entre les différents pays de la région » Asie et Pacifique.

C’est cette bonne nouvelle que j’ai trouvé utile de partager avec vous ainsi que les 80 000 membres de la FIPF des 180 associations agréées dans plus de 140 pays à travers le monde entier.

Ibrahima Diallo

DG de la radio Liberté FM

Conakry, Guinée.

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




2 thoughts on “Tierno Monénembo invité de marque du Congrès de la FIPF au Japon

Laisser un commentaire