Tougué : la subvention de la délégation spéciale suspendue par le gouverneur de Labé

Le gouverneur de la région administrative de Labé, Sadou Keïta, vient de suspendre la subvention allouée à la commune urbaine de Tougué, en attendant que le bureau politique national de l’UFDG trouve un autre cadre qui va remplacer Sacko Barry à la tête de cette délégation spéciale. Une situation plutôt embarrassante pour l’équipe de Thierno Mamadou Oury Diallo, le président intérimaire.

Pour rappel, Sacko Barry, accusé de détournement de plus de 160 millions de francs guinéens et de mauvaise gestion, séjourne actuellement à la prison civile de Labé. Cette décision de suspension viserait à instaurer un climat de transparence dans la gestion des fonds alloués à la commune urbaine de Tougué. Car, il se trouve que Thierno Mamadou Oury Diallo, le président par intérim de la délégation spéciale, n’est pas reconnu par son parti, l’UFDG, comme remplaçant de Sacko Barry. D’ailleurs, son parti le soupçonnerait d’entretenir des rapports louches et d’être un complice du préfet de Tougué, EL Hadj Abdourahmane Baldé.

« J’ai donné ordre de suspendre la subvention de la délégation spéciale de Tougué jusqu’à nouvel ordre, en attendant que l’UFDG ne trouve un remplaçant de Sacko Barry. L’argent va rester ici à Labé.», explique Sadou Keïta.

Dr Alpha Mamadou Baldé, le député de Tougué, affirme que Thierno Mamadou Oury Diallo a même aidé le préfet à rénover, à un montant inconnu, un bâtiment préfectoral. Ce qui ne relève pas de ses compétences. Il s’agit du bâtiment qui servait de logement pour le secrétaire général chargé des collectivités décentralisées. Ledit montant aurait été tiré des fonds alloués au fonctionnement de la délégation communale. « Ils sont même incapables d’assainir la commune. », accuse l’élu de Tougué.

C’est pourquoi, il dit soutenir la décision du Gouverneur. « Ils n’ont qu’à suspendre la subvention, parce qu’elle ne sert  absolument à rien. C’est cette subvention qui a créé des problèmes à l’ancien président de la délégation spéciale de Tougué. C’est ce qui lui a valu d’être condamné à trois ans de prison ferme. Une peine qu’il est en train de purger actuellement. S’il n’y a pas de subvention pour la délégation spéciale de Tougué, il n y a aucun danger. Cet argent n’a qu’à se reposer jusqu’après les élections locales », conclut Dr Alpha Mamadou Baldé, le député uninominal de Tougué.

Amadou Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire