Agence EDG de Kankan : les auto-producteurs de courant dans le viseur de la Direction

La commune urbaine de Kankan connaît depuis un certain temps l’amélioration de la desserte en courant électrique. Si par le passé, les foyers étaient alimentés une nuit sur deux ou une nuit sur quatre, aujourd’hui la donne a changé. Ils ont désormais le courant deux nuits sur trois. Chose qui s’expliquerait par la détermination du nouveau directeur à satisfaire la population dans la fourniture du courant.

« Certes, au début, nous avions des problèmes, puisqu’à ma prise de service, certains de nos clients avaient le courant une nuit sur quatre. Mais présentement, je crois que tout le monde a le courant deux sur trois. A mon arrivée, il n’y avait qu’un seul groupe disponible au niveau de la centrale Varsila. Aujourd’hui, ce qui nous a beaucoup aidés, c’est le fait qu’on ait pu récupérer le groupe2 au niveau de la centrale Varsila. Il y a aussi le fait qu’on ait pu réussir la synchronisation des différents groupes », explique le N°1 de l’EDG à Kankan, Yagouba Diallo.

Malgré les efforts consentis çà et là pour la desserte régulière de la ville de Kankan en courant électrique, Yagouba Diallo dénonce cependant l’attitude incivique de certains auto-producteurs, qu’il menace de combattre.  « Les auto-producteurs du courant nous fatiguent à plus d’un titre. Déjà, on a un auto-producteur dans nos mains. On va le poursuivre jusqu’au bout. Les autres auto-producteurs qui sont en train de prendre notre courant pour le revendre, si on les prend, ils vont connaître le même sort »

Pour gagner ce pari, il sollicite la franche collaboration de la population. « Je demande à ce que la population accepte la bonne collaboration  avec les travailleurs de l’EDG pour qu’on ne continue pas à perdre les transformateurs, pour qu’on ne continue à perdre nos groupes au niveau de la centrale à cause de ces auto-producteurs ».

Parlant des quartiers qui se trouvent jusque-là plongés dans le noir, le directeur de l’EDG de Kankan a déclaré : « L’extension, c’est dans la seconde phase du projet ‘’Capitale régionale’’. Et cette seconde phase est financée par une banque ouest-africaine. Donc, ils doivent venir voir comment relancer ledit projet qui consiste à informatiser l’Agence de Kankan et à procéder à l’extension et à la rénovation du réseau existant.»

Cette amélioration légère dans la fourniture du courant est saluée par Fama Kourouma. « C’est une bonne méthode si ça continue comme ça. On recevait le courant 1/3 ou1/4. Si  on arrive aujourd’hui à deux sur trois nuits, moi je pense que réellement il y a le changement. Peut-être demain ou après demain, on aura encore 3/3.»

Lamine Mama Kourouma, lui, déplore ce qu’il considère comme la répartition inégale du courant. « Cette méthode est partielle parce que tous les quartiers ne reçoivent pas non seulement le courant au même moment mais aussi il y a des quartiers qui sont favorisés par rapport à d’autres. Moi, je vois une répartition inégale du courant.»

Pour Alpha Mamoudou Barry, cette façon de distribuer le courant n’est pas une chose normale. « Avoir le courant chaque nuit au moins, c’est bon. Mais hélas, ça vient ici aujourd’hui et ça vient de l’autre côté  demain.»

Cette amélioration de la desserte en courant électrique dans la commune urbaine de Kankan est perçue par bon nombre de citoyens comme les signes précurseurs des préparatifs de l’arrivée très prochaine du président Alpha Condé pour les festivités tournantes de l’indépendance prévues à Kankan au mois de décembre. Le patron de l’EDG à Kankan ne voit pas les choses de cette façon. Il  indique que c’est plutôt sa raison d’être dans la capitale de la Haute Guinée.

Alpha Oumar Koïta, correspondant à Kankan

622-16-07-20

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire