Compte rendu du conseil des ministres du 18 octobre 2017

Conakry, le 18 Octobre 2017 – Sous la présidence de son Excellence Monsieur le Président de la République, le Conseil des ministres a tenu sa session ordinaire ce mercredi 18 octobre 2017, avec l’ordre du jour suivant :

1.Message de son Excellence Monsieur le Président de la République ;

2.Compte rendu de la session ordinaire du Conseil interministériel tenue le 17 octobre 2017 ;

3.Décisions ;

4.Divers.

Au titre du premier point de l’ordre du jour, Monsieur le Président de la République a invité le Gouvernement à prendre des mesures conservatoires pour préparer et favoriser le développement des énergies renouvelables, notamment, l’énergie solaire.

Le Chef de l’Etat a demandé à la Ministre de l’Economie et des Finances de tenir compte de toutes les recommandations faites par la Banque Mondiale suite à l’audit réalisé en 2015. Il a également insisté pour que le Gouvernement poursuivre les réformes destinées à optimiser, sécuriser et rendre encore plus transparent le processus de passation des marchés publics et l’organisation des services financiers au sein des ministères.

Dans le cadre de l’assainissement des marchés publics, le Président de la République a instruit les départements concernés de procéder à des enquêtes afin de déceler les véritables propriétaires des entreprises passant des marchés avec les entités publiques.

Le Président de la République a demandé au Ministre en charge des Transports, en relation avec le Ministre Directeur de cabinet à la Présidence, de trouver une solution définitive à la question du contrôle technique des véhicules en proposant les actes nécessaires à cet effet. Le Chef de l’Etat a également instruit le Ministre de lui faire un état d’avancement des discussions autour du projet « Métro-bus ».

Le Chef de l’Etat a invité la Ministre en charge des Finances à achever les négociations relatives aux financements des projets avec Eximbank et ICBC avant fin décembre.

Enfin, le Président de la république a demandé aux ministères concernés d’intensifier les contrôles de qualité et de prix des denrées destinées à la consommation.

En outre, le Gouvernement annonce que, comme il l’a fait avec l’anacarde, il a décidé d’accompagner les agriculteurs qui produisent le fonio, le soumbara, la patate douce, le beurre de karité, le tarot et l’igname pour donner plus de valeur à ces produits et plus d’importance à la production.

À ce titre le gouvernement a mis à disposition des machines pour transformer tous ces produits en produits finis.

Une structure de rachat de ces produits a été mise en place également, non seulement pour accompagner les productrices et producteurs mais aussi pour faciliter leur travail et leur assurer un débouché par le rachat de toute la production.

Des missions vont sillonner les quatre régions pour prendre contact avec les productrices et producteurs afin de mieux expliquer la nouvelle politique du gouvernement. L’objectif est de valoriser le travail des paysannes et paysans et leur assurer un meilleur revenu. Il faut rappeler que le Président de la République a toujours dit que l’avenir de la Guinée c’est l’agro-industrie. Son mot d’ordre est donc plus que jamais d’actualité : « produire ce que nous consommons et consommer ce que nous produisons ».

Au titre du deuxième point de l’ordre du jour, Monsieur le Premier Ministre a introduit le compte rendu de la session ordinaire du Conseil interministériel tenue le 17 octobre 2017…

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU 18 OCTOBRE 2017

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire