Labé : un mouvement de soutien à Cellou Dalein tient tête à l’UFDG, Bah Oury indexé

Ces dernières semaines, l’actualité politique dans la commune urbaine de Labé est restée dominée par la création d’un mouvement de soutien à l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) et à son président. Ce mouvement, qui a pour but de soutenir Cellou Dalein Diallo lors des prochaines échéances électorales, semble mort-né.

Au micro de Mediaguinée, l’un des responsables du Bureau fédéral de l’UFDG de Labé dit ne pas être informé de l’existence de ce mouvement de soutien.

Interrogé sur la création du mouvement dénommé « Maa Cellou en 2020 » (Il faut à tout prix que Cellou accède au pouvoir en 2020), le père fondateur dudit mouvement, qui est devenu un ennemi juré des militants et responsables du parti à Labé, annonce sa démission. « Je dis à haute et intelligible voix que je rends ma démission au sein du mouvement. Au départ, nous étions 4 personnes à émettre l’idée de créer ce mouvement. Après de longues discussions, j’ai proposé d’appeler le mouvement ‘’MAA CELLOU EN 2020’’. Au cours de notre parcours, j’ai émis des réserves car mes collaborateurs n’ont pas accepté qu’on aille informer le Bureau fédéral de la création du mouvement. J’ai tout fait mais en vain. Après constat, j’ai réalisé que l’on a enregistré de nombreux adhérents, comme le journaliste Idrissa Sampiring (AGP de Labé, ndlr) et les gens ne font que parler du mouvement. J’ai été surpris quand on m’a informé que si le bureau fédéral s’oppose à la création du mouvement, cela conduirait à un bras de fer. C’est ainsi que j’ai décidé de battre en retraite », a indiqué Mamadou Saliou-Gadha-Pounthioun.

Pour Mamadou Aliou Laly Diallo, responsable des jeunes UFDG de Labé, ce mouvement, au lieu de louer les mérites de l’UFDG, mènerait plutôt une campagne de diffamation en jetant le discrédit sur les responsables locaux du parti. A l’en croire, ce mouvement serait soutenu par Bah Oury, le vice-président déchu du parti. « Nous (le bureau fédéral) n’avons jamais autorisé un quelconque mouvement à exercer sur le terrain au nom du parti. Je me demande comment un mouvement peut soutenir Cellou Dalein sans soutenir la fédération qui évolue avec le parti depuis 2007. Le mouvement ‘’MAA CELLOU EN 2020’’ n’a aucune autorisation, ni mandat du parti. En plus, ce mouvement est soutenu par Bah Oury. Tout récemment, il est venu à Labé pour distribuer de l’argent dans le but de chercher le soutien des militants de l’UFDG. Même les auditeurs qui appellent en son nom disent que c’est obligatoire et qu’il faut que le mouvement fonctionne »

Le Bureau fédéral de l’UFDG de Labé s’est récemment fendu d’un communiqué pour informer l’ensemble de ses militants qu’un mouvement sillonne les différents quartiers de la ville pour nuire aux responsables locaux du principal parti d’opposition en Guinée. D’après le même communiqué, ce groupe n’a ni mandat, ni autorisation à exercer au nom du parti. « Ils agissent de leur propre chef et ils ont pour mission la destruction de l’UFDG. »

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




One thought on “Labé : un mouvement de soutien à Cellou Dalein tient tête à l’UFDG, Bah Oury indexé

  1. kaba

    UFDG c´est un parti de famille peul de labe , se pour se la que saque election ils sons batu dans le urne , meme ont fait election saque mois ils seront batu dans le urne , des electeurs de fouta est minoritaire a comparatiff a les s´autres Regions de la Guinee

    Repondre

Laisser un commentaire