L’acte sexuel déclencheur d’arrêt cardiaque ?

Selon une étude, l’arrêt cardiaque soudain lié à un rapport intime est beaucoup plus courant chez les hommes que chez les femmes.

Cependant l’activité sexuelle reste un facteur déclencheur rare.

Des chercheurs ont étudié les bilans médicaux de 4 557 cas entre 2002 et 2015 dans la ville de Portland (Oregon, Etats-Unis).

Seuls 34 cas se sont produits pendant ou après une heure de rapport sexuel, soit moins de 1 %.

Les hommes représentent 94 % de ces cas.

Des chiffres :

-Près de 90% des victimes d’arrêts cardiaques hors d’un hôpital succombent.

-Chaque minute sans réanimation cardio-respiratoire (RCR) ou défibrillation réduit les chances de survie de 10%.

-La RCR, en particulier si elle est pratiquée dans les premières minutes d’un arrêt cardiaque, peut doubler ou tripler les chances de survie.

Sumeet Chugh de l’Institut de cardiologie Cedars-Sinai, affirme que son étude est la première à étudier l’activité sexuelle comme déclencheur potentiel d’un arrêt cardiaque.

L’arrêt cardiaque diffère de la crise cardiaque qui, elle, résulte d’un problème d’approvisionnement en sang au niveau du cœur.

Selon les conclusions de l’étude, la majorité des hommes victimes d’un arrêt cardiaque pendant ou après un rapport sexuel sont afro-américains avec des antécédents cardiovasculaire.

Source : BBC

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire